A La Une » Justice » Viols de fillettes en Ardèche : Dutheil condamné à 13 ans de prison

Justice



Viols de fillettes en Ardèche : Dutheil condamné à 13 ans de prison

vendredi 28 mars 2014 à 18 h 53 min | Aucune réaction

Sébastien Dutheil, surnommé par les médias le violeur des campings de l’Ardèche, a été condamné ce vendredi à 13 ans de réclusion.

Ce carreleur de 33 ans, décrit comme un pervers sexuel, était jugé depuis mercredi pour une série de viols et d’agressions sexuelles commis sur des mineures de 6 à 17 ans, entre 2010 et 2012 dans des campings du sud de l’Ardèche.

Les jurés de la cour d’assises de l’Ardèche l’ont reconnu coupable de deux viols, neuf agressions et tentatives d’agressions sexuelles sur des fillettes. Il a été condamné à 13 ans de prison ainsi qu’à une peine de sûreté des deux tiers. Le parquet avait requis 15 ans.

Les débats, qui se tenaient à huis clos, se sont focalisés sur la personnalité du prévenu. Sébastien Dutheil, dépeint comme un prédateur sexuel, a également été condamné à un suivi socio-judiciaire de dix ans avec injonction de soins.

Le violeur en série avait été interpellé le vendredi 10 août 2012 à son domicile de Brune, petit village de la commune de Saint-Lager-Bressac. Il avait été notamment confondu par son ADN retrouvé sur la culotte d’une petite néerlandaise de 11 ans, violée deux jours auparavant dans le camping Chantalou à Saint-Didier-sous-Aubenas.

Durant garde à vue, le suspect avait reconnu être l’auteur de ce viol mais aussi de plusieurs autres viols et agressions sexuelles similaires commis dans des campings du sud de l’Ardèche.

Le pédophile agissait toujours de la même façon. Visage dissimulé, il caressait le sexe des fillettes ou leur imposait une pénétration digitale pendant leur sommeil. Il prenait ensuite la fuite dès que ses petites victimes ou leurs parents se mettaient à crier.

Au cours de l’enquête, les gendarmes avaient découvert qu’il avait déjà été condamné pour une agression sexuelle en 2000 et qu’il était depuis inscrit au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + sept =









Connexion