A La Une » Faits Divers » Viol » Une étudiante japonaise violée à Rouen : un SDF mis en examen

Viol



Une étudiante japonaise violée à Rouen : un SDF mis en examen

mercredi 26 mars 2014 à 19 h 20 min | Aucune réaction

Une jeune étudiante japonaise a été violemment agressée et violée par un inconnu le 17 mars dernier près de la gare de Rouen (Seine-Maritime).

Le violeur présumé, identifié par la victime et confondu par son ADN, a été interpellé ce lundi à Cuigy-en-Bray, dans l’Oise. Il s’agit d’un SDF âgé de 26 ans. Lors de sa garde à vue, l’individu a reconnu les faits. Mis en examen, il a aussitôt été incarcéré.

Les faits remontent au 17 mars dernier. Ce lundi-là, la jeune étudiante, une parisienne de 21 ans, est venue seule passer la journée à Rouen. La nuit tombée, elle a malencontreusement raté le dernier train pour rentrer chez elle. Désemparée, elle a erré un bon moment autour de la gare avant d’être abordée vers minuit par un sans-abri, au niveau de la rue Jeanne d’Arc.

Après l’avoir mise en confiance, ce dernier l’a entraîné dans les parties communes d’un immeuble du centre-ville. L’inconnu s’est alors mis à la frapper sauvagement puis a tenter de l’étrangler. La jeune fille a perdu connaissance et il l’a agressé sexuellement à plusieurs reprises. Après lui avoir dérobé son téléphone et sa carte bancaire, il l’a abandonné sur place vers 3 heures du matin.

Le violeur était déjà fiché

La jeune japonaise, très choquée, a déposé plainte le lendemain à la Brigade des réseaux ferroviaires de Paris. L’enquête a été confiée à la Brigade des moeurs de la sûreté départementale de Rouen. Grâce au portrait-robot établi par la victime et aux traces d’ADN relevées sur ses vêtements, un suspect a rapidement été identifié. Il s’agit d’un sans domicile fixe âgé de 26 ans, déjà connu des services de police.

Après avoir mis la gare et les foyers sous surveillance, les policiers ont finalement localisé puis interpellé l’individu à Cuigy-en-Bray, un petit village de Seine-Maritime. L’étudiante, revenue ce lundi à Rouen avec une personne de son ambassade, a formellement identifié son agresseur.

Il a été déféré au parquet ce mercredi matin et présenté à un juge d’instruction qui l’a mis en examen pour viols, agression et vol. Il a ensuite été placé en détention provisoire.

* photo: wikimedia (licence cc)

Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + six =









Connexion