A La Une » Faits Divers » Agression » Tentative de viol à Lapeyrouse : une joggeuse violemment agressée

Agression



Tentative de viol à Lapeyrouse : une joggeuse violemment agressée

mardi 18 mars 2014 à 11 h 49 min | Aucune réaction

Une joggeuse de 34 ans a été violemment agressée et poignardé par un individu ce lundi en fin d’après-midi dans les bois de Lapeyrouse-Mornay, au nord de la Drôme.

La jeune femme était partie courir à quelques kilomètres de son domicile de Beaurepaire. Vers 18 heures, un homme a surgi derrière elle puis aurait tenté de la violer et de l’étouffer avant de lui donner un violent coup de couteau au niveau de la gorge.

La joggeuse, qui a réussi à faire fuir son agresseur, a trouvé refuge dans une habitation toute proche. Prise en charge par les pompiers, elle a été hospitalisée à Vienne en état de choc. La plaie ouverte, assez profonde, n’a heureusement pas touché la carotide.

Les gendarmes recherchent un prédateur sexuel

D’après le témoignage de la victime, l’homme qui l’a agressé aurait une trentaine d’années. Il s’est sauvagement jeté sur elle et l’a bâillonnée avec un sweat-shirt. Alors qu’elle se débattait, il lui a arraché son téléphone portable puis lui a planté un couteau dans la gorge.

Les gendarmes ont été mobilisés en nombre jusque tard dans la soirée afin de rechercher l’agresseur qui a pris la fuite à vélo. Ce matin, les militaires effectuaient une vaste opération auprès des habitants du secteur pour recueillir d’éventuels témoignages.

La jeune femme sera entendue plus longuement par les enquêteurs dès que son état le permettra. Elle est pour le moment toujours à l’hôpital.

Mise à jour Mercredi 19 mars à 8h51 : un suspect est actuellement en garde à vue. Il s’agit d’un homme de 33 ans habitant à Beaurepaire. Des analyses d’ADN sont en cours.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ un = six









Connexion