A La Une » Faits Divers » Meurtre » Règlement de comptes à Vitrolles : un homme tué à la kalachnikov

Meurtre



Règlement de comptes à Vitrolles : un homme tué à la kalachnikov

vendredi 21 mars 2014 à 7 h 36 min | Aucune réaction

Kalhi Amine, un délinquant de 29 ans, a été abattu par une rafale de kalachnikov jeudi soir dans le quartier du Liourat, à Vitrolles (Bouches-du-Rhône).

La fusillade a éclaté peu avant 19 heures au pied d’un immeuble du Liourat, près du centre commercial du Grand Vitrolles. Kalhi Amine, connu des services de police, a été tué par trois individus qui ont pris la fuite à bord d’une voiture blanche.

Touché de plusieurs balles en pleine tête, le jeune homme s’est effondré. Il se trouvait en arrêt cardio-respiratoire lorsque les secours sont arrivés. Il est sans doute mort sur le coup. Une foule s’est rapidement formée sur la placette où a eu lieu la fusillade.

Selon des témoins, trois individus auraient remonté l’avenue Padovani à bord d’un véhicule blanc, puis auraient ouvert le feu devant l’épicerie du quartier. Les tueurs auraient ensuite pris soin de vérifier que Kalhi Amine avait succombé avant de prendre la fuite.

Le secteur a immédiatement été bouclé par les forces de l’ordre. Les techniciens de la police judiciaire ont relevé six impacts de balles sur le corps du jeune homme. Vu le mode opératoire de cette exécution, nul doute qu’il s’agisse d’un règlement de comptes.

Kalhi Amine était connu pour des vols à main armée et un braquage commis en 2004 du côté de Marseille. Habitant à Marignane, il était récemment revenu vivre chez sa mère à Vitrolles.

* Photo: capture d’écran Dailymotion






Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + neuf =









Connexion