A La Une » Faits Divers » Agression » Narbonne : torturé à coups de marteau et de tournevis

Agression



Narbonne : torturé à coups de marteau et de tournevis

dimanche 30 mars 2014 à 9 h 52 min | Aucune réaction

Un jeune homme, père de deux enfants, a été séquestré et violemment frappé à coups de marteau par la famille de son ex-compagne le 13 mars dernier, à Narbonne (Aude).

Le jeune Nîmois de 28 ans aurait été retenu de force, attaché puis sévèrement torturé durant des heures. Neuf suspects, tous issus de la même famille, sont accusés de séquestration et d’actes de torture et de barbarie en réunion.

Les faits se sont déroulés le jeudi 13 mars 2014. Ce jour-là, le jeune père de famille s’est rendu chez son ex-compagne, à Narbonne, pour voir ses enfants. Une visite qui a viré au cauchemar et qui a bien failli lui coûté la vie. Le clan Narbonnais, avec qui les relations étaient très tendues, a décidé en effet de le séquestrer.

Attaché de force sur une chaise, ils l’ont roué de coups de marteau, de tournevis et de cravache. Lorsqu’il s’évanouissait, ses bourreaux relevaient son corps puis continuaient à le frapper à coups de pied et de poing. Alors qu’il était grièvement blessé, ils l’ont ensuite jeté dans l’escalier.

Pendant de longues heures, il a subi violences et humiliation jusqu’à perdre connaissance. L’homme, hospitalisé, a déposé plainte. Ses blessures lui ont valu une interruption totale de travail de 20 jours. Les gendarmes ont ensuite mené l’enquête.

Si le mobile de cette terrible agression reste encore floue, la famille narbonnaise accuse de son côté le père des deux enfants d’avoir commis des violences contre son ex-compagne. Il pourrait donc s’agir d’une vengeance.

Six hommes et trois femmes, âgés de 20 à 67 ans ont été déférés au parquet ce jeudi. Trois ont été incarcérés et trois placés sous contrôle judiciaire. Les trois autres seront convoqués ultérieurement.

Une information judiciaire a été ouverte pour séquestration et acte de torture et de barbarie en réunion. Un crime passible de 20 ans de réclusion.

Quant à la victime, déjà plusieurs fois condamnée et faisant l’objet de recherches pour trois condamnations diverses, elle a été placée en détention pour une durée total de deux ans.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + quatre =









Connexion