A La Une » Justice » Meurtre près de Saint-Gilles : 10 ans de prison pour papy Marcel

Justice



Meurtre près de Saint-Gilles : 10 ans de prison pour papy Marcel

vendredi 28 mars 2014 à 19 h 31 min | Aucune réaction

Le détenu le plus âgé de France, Marcel Guillot, a été condamné ce vendredi par la cour d’assises de la Marne à 10 ans de réclusion pour avoir étranglé Nicole El Dib en décembre 2011 près du village de Saint-Gilles (Marne).

Le vieil homme de 93 ans était jugé depuis mercredi pour meurtre sur personne vulnérable. Les jurés l’ont finalement reconnu coupable de coups mortels avec préméditation.

Le 7 décembre 2011, le cadavre de Nicole El Dib avait été retrouvé dans le ruisseau qui traverse sa propriété au hameau des Petites Chezelles, près de Fismes. C’est le gardien du domaine qui avait donné l’alerte après avoir trouvé la maison vide. Le corps de la vieille dame présentait de nombreuses traces de coups et de strangulation. Les techniciens en identification criminelle avaient relevé à l’époque une dizaine d’empreintes génétiques potentiellement suspectes.

Confondu par son ADN retrouvés sur sa montre abandonnée sur la scène de crime, Marcel Guillot, ancien agent hospitalier résidant à Bobigny, avait été interpellé le mardi 22 mai 2012 dans un camping de l’Ile d’Oléron où il passait ses vacances.

Le vieil homme, veuf et père de deux enfants, connaissait Nicole El Dib depuis longtemps. A l’automne 2011, alors que le mari de celle-ci était placé en maison de retraite, il avait passé trois semaines dans sa ferme. Mais en novembre, lorsque la vieille dame avait engagé deux gardiens, elle lui avait demandé de quitter la ferme.

En garde à vue, Marcel Guillot avait expliqué aux enquêteurs qu’il avait été humilié par la victime, et qu’il ne supportait pas d’avoir été éconduit par la propriétaire des lieux. Il s’était alors rendu chez elle de nuit en passant par une fenêtre pour lui infliger une correction. Une fois dans sa chambre, il l’avait frappé à mort avec un manche en bois. Puis n’arrivant pas à charger le corps dans sa voiture, il avait ensuite décidé de l’abandonner dans le ruisseau près de la ferme.

Pendant le procès, papy Marcel s’est muré dans le déni, répétant sans cesse qu’il n’avait jamais frappé la vieille dame et qu’elle s’était tuée toute seule en glissant sur un tapis avant de heurter une armoire.

L’avocate générale, faisant remarqué que l’accusé n’avait exprimé aucun regret ni aucune compassion, avait requis 18 ans de réclusion criminelle. Les jurés, qui l’ont condamné à 10 ans, ont émis un doute sur sa conscience et sa volonté exacte de tuer au moment des faits.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + = cinq









Connexion