A La Une » Justice » Meurtre de Reynald Baumert : 12 ans de réclusion pour le marginal

Justice



Meurtre de Reynald Baumert : 12 ans de réclusion pour le marginal

samedi 22 mars 2014 à 10 h 19 min | Aucune réaction

Kijevcanin a été condamné ce vendredi par la cour d’assises de Colmar à 12 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Reynald Baumert, dont le corps avait été retrouvé dans un congélateur en décembre 2011 à Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin).

Reconnu coupable de meurtre et modification de la scène de crime, il a vu sa peine assortie de 8 ans de suivi socio-judiciaire. Un verdict conforme aux réquisitions de l’avocat général.

La cour n’a pas retenu l’irresponsabilité pénale de l’accusé souffrant de troubles mentaux. Les experts psychiatres qui se sont succédés à la barre ont pourtant émis des doutes au sujet de l’état mental dans lequel se trouvait Ismet Kijevcanin au moment du passage à l’acte. Mais le parquet a considéré que ce marginal de 28 ans était pleinement responsable et qu’il devait être jugé pour cet homicide volontaire.

Aurélie Baradel, 32 ans, comparaissait pour avoir aidé son compagnon à cacher le cadavre et à nettoyer la maison, mais aussi pour le vol de l’argent de la victime. Elle a été condamnée à 4 ans de prison dont trois avec sursis. Après avoir passé un an en détention provisoire, elle est ressortie libre.

Ce jeune couple de marginaux était jugé depuis mardi pour le meurtre de Reynald Baumert, un homme de 60 ans dont le corps, lardé d’une vingtaine de coups de couteau, avait été retrouvé le 7 décembre 2011 dans un congélateur de sa maison à Sainte-Marie-aux-Mines.

Lors d’une soirée alcoolisée, la jeune femme s’était laissée draguer par le sexagénaire et avait provoqué son compagnon, lui laissant croire qu’elle voulait le quitter. Pris d’un coup de folie, Kijevcanin avait alors égorgé Reynald puis avait dissimulé le cadavre dans un congélateur.

Les deux jeunes avaient ensuite pris la fuite avec l’argent et le téléphone de la victime. Après une cavale improvisée en Suisse et en Allemagne, le couple avait finalement été interpellé le dimanche 26 février 2012 dans un foyer de Nanterre.

Reynald Baumert, qui vivait seul dans sa maison du chemin des Jardiniers, avait un sérieux problème de boisson et des fréquentations pas toujours recommandables. Il avait hébergé ce couple de marginaux peu de temps avant sa mort.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + un =









Connexion