A La Une » Justice » Etudiante tuée à Montpellier : l’ami du chauffard condamné à 6 mois ferme

Justice



Etudiante tuée à Montpellier : l’ami du chauffard condamné à 6 mois ferme

mercredi 5 mars 2014 à 10 h 02 min | Aucune réaction

Mustapha Bouchane, l’homme qui avait laissé son ami ivre prendre le volant et être l’auteur d’un accident mortel, a été condamné ce mardi à six mois de prison ferme pour homicide par imprudence.

Dans la nuit du samedi 22 décembre 2012, Lhoussain Oulkouch, sans permis et en état d’ébriété (1g d’alcool/litre de sang), avait fauché et tué Charlotte Landais, une jeune étudiante en pharmacie qui rentrait de discothèque.

Oulkouch, qui avait consommé whisky, vodka, bières et stupéfiants – cannabis saupoudrée de cocaïne -, roulait à vive allure dans les rues de Montpellier lorsqu’il a mortellement percuté Charlotte Landais, 18 ans, devant la cité universitaire de médecine. Il avait alors pris la fuite avant d’être interpellé quelques heures plus tard.

Ce chauffard de 34 ans a été condamné le 2 janvier dernier à 6 ans de prison pour homicide involontaire, aggravé notamment par la prise massive d’alcool et de drogue, la vitesse et la conduite sans permis – qui lui avait par ailleurs été retiré par la justice -.

Mustapha Bouchane, l’homme qui a laissé Oulkouch prendre le volant pour rentrer chez lui, comparaissait ce mardi devant le tribunal correctionnel de Montpellier pour homicide involontaire par causalité indirecte.

Lors de cette soirée très arrosée, Bouchane avait pris le volant pour rentrer chez lui, puis il avait rendu les clés de voiture à son camarade de beuverie. Le magistrat instructeur avait estimé que cette attitude était condamnable moralement, mais pas pénalement. Le procès s’est donc tenu dans le cadre d’une citation directe de la famille de la victime.

Le procureur a requis contre Mustapha Bouchane un an de prison ferme, assorti d’une interdiction de fréquenter les débits de boisson et de passer le permis pendant deux ans. Il a été condamné à un an de prison ferme, dont six mois assortis d’un sursis. L’avocat du prévenu a fait part de son intention de faire appel.

De son côté, la famille de Charlotte Landais a fait savoir qu’elle allait déposer une citation directe contre la discothèque qui avait expulsé le chauffard de son établissement.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + sept =









Connexion