A La Une » Faits Divers » Disparition » Disparus de Poggio-di-Venaco : la piste criminelle envisagée

Disparition



Disparus de Poggio-di-Venaco : la piste criminelle envisagée

lundi 24 mars 2014 à 7 h 40 min | Aucune réaction

Germina Lacosta-Puigvert, une vieille dame de 83 ans, et son fils Fabien, âgé de 50 ans, ont disparus depuis vendredi soir de leur village de Poggio-di-Venaco (Haute-Corse).

Leur disparition pourrait être liée à une querelle de voisinage. Des traces de sang ayant été découvertes au domicile de l’octogénaire, le parquet a décidé d’ouvrir une enquête pour enlèvement et séquestration. Un couple est en garde à vue.

Malgré d’importants moyens de recherches, on est toujours sans nouvelles de Germina Lacosta-Puigvert et de son fils Fabien, tous deux mystérieusement disparus depuis le vendredi 21 mars au soir, à Poggio di Venaco. Cette famille d’origine portugaise, visiblement sans histoire, est installée dans ce petit village depuis près de 40 ans. C’est le second fils qui, inquiets de ne pas les voir rentrer, a donné l’alerte.

D’après les premiers éléments, une dispute de voisinage pourrait être à l’origine de cette double disparition. Les gendarmes ont donc tout naturellement concentré le début de leurs recherches aux alentours de Poggio. Des dizaines de gendarmes, des chiens et un hélicoptère du PGHM ont été mis mobilisés. En vain.

Appelés sur les lieux, les techniciens de l’identification criminelle ont relevé la présence de nombreuses traces de sang au domicile de la vieille dame. La piste criminelle semblant se confirmer, une enquête de flagrance pour enlèvement et séquestration a été ouverte.

Un couple originaire des pays de l’Est a été placé en garde à vue vendredi soir à la gendarmerie de Corte. Des auditions sont toujours en cours. Les recherches devraient reprendre ce lundi matin.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + = treize









Connexion