A La Une » Faits Divers » Agression » Coups mortels à Clermont-Ferrand : un policier mis en examen

Agression



Coups mortels à Clermont-Ferrand : un policier mis en examen

samedi 8 mars 2014 à 8 h 54 min | Aucune réaction

Un policier clermontois, soupçonné de s’être assis sur Wissam El Yamni lors de son interpellation, est inculpé pour « coups mortels par personne ayant autorité ».

Wissam El Yamni, 30 ans, avait été arrêté par la police la nuit de la Saint-Sylvestre 2011, dans le quartier de la Gauthière, à Clermont-Ferrand. Après son interpellation mouvementée, il était tombé dans le coma avant de mourir neuf jours plus tard.

Les premiers résultats des deux autopsies avaient conclu à un arrêt cardiaque provoqué par un cocktail de drogues et d’alcool. Ce que les avocats de la famille, qui ont demandé une contre-expertise, refusent de croire.

Depuis maintenant deux ans, l’enquête s’efforce de déterminer avec exactitude si la mort du jeune homme est bien due à des violences policières, en particulier à la technique d’immobilisation par « pliage », qui consiste à maintenir la tête du suspect appuyée sur les genoux lors de son transport.

Le procureur a envisagé pour sa part la piste d’une mort consécutive à une « compression des artères carotides internes ».

Un des deux policiers impliqués dans l’affaire, celui qui a reconnu s’être assis sur le dos de la victime à l’arrière de la voiture de police, a donc été convoqué le 24 février dernier par les juges d’instruction en charge du dossier. Il a été mis en examen pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

« C’est une avancée de l’instruction qui me paraît significative et qui nous montre qu’on va aller ailleurs que dans un débat purement technique et médical. On rentre enfin dans le vif du sujet, à savoir les conditions concrètes de l’interpellation » a réagit l’un des avocats de la partie civile.

Un deuxième policier, visé par l’information judiciaire, pourrait être convoqué prochainement.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + un =









Connexion