A La Une » Faits Divers » Meurtre » Virée sanglante dans Belfort : il tue un homme, son ex et un psychiatre

Meurtre



Virée sanglante dans Belfort : il tue un homme, son ex et un psychiatre

vendredi 24 janvier 2014 à 8 h 19 min | Aucune réaction

Un individu d’environ 40 ans a assassiné trois personnes ce jeudi soir avant de se rendre au commissariat de Belfort pour avouer ce triple meurtre hors du commun.

Vers 19 heures, l’homme armé d’un pistolet 9 mm s’est rendu rue des Rubans, dans le faubourg des Vosges.  Après avoir forcé l’entrée d’un pavillon, il a ouvert le feu sur un homme de 46 ans qu’il soupçonnait d’être l’amant de son ex-femme. Il est mort sur le coup.

Quelques minutes plus tard, le tueur a fait irruption dans un cabinet médical du quartier de la gare, rue Aristide-Briand. Toujours dans le même élan de folie et visiblement déterminé, il a alors éliminé froidement son ex-épouse et le médecin-psychiatre qui la recevait en consultation. Ces deux victimes étaient aussi âgées d’une quarantaine d’années.

Le meurtrier, qui « n’était pas dans un état normal », s’est ensuite dirigé vers le commissariat avec son arme pour avouer ses crimes aux policiers. Placé en garde à vue dès 21 heures, c’est sur ces indications que les trois corps ont été découverts.

Les circonstances et le mobile de cette tuerie restent encore à déterminer. Selon les premiers éléments, il pourrait s’agir d’un drame passionnel. Mais les investigations ne font que commencées.

Le directeur de cabinet du préfet et le directeur départemental de la Sécurité publique se sont rendus sur les lieux du drame. La Pj et la police urbaine de Belfort ont été saisies de l’enquête.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ quatre = cinq









Connexion