A La Une » Faits Divers » Meurtre » Somme-Suippes : un militaire de la BA 113 retrouvé mort dans son garage

Meurtre



Somme-Suippes : un militaire de la BA 113 retrouvé mort dans son garage

mardi 28 janvier 2014 à 8 h 36 min | Aucune réaction

Un jeune militaire, mécanicien à la base aérienne de Saint-Dizier, a été retrouvé mort lundi matin à son domicile de Somme-Suippes, dans la Marne.

Le militaire gisait dans son garage et présentait une importante plaie à la poitrine. Une pioche a été retrouvée posée sur son corps. C’est sa femme, absente durant le week-end, qui a alerté les gendarmes lundi matin en découvrant le corps inanimé de son mari.

Les jeunes époux, mariés depuis seulement 6 mois, n’étaient pas ensemble ce week-end. La mère de famille et leurs deux enfants de 5 et 2 ans s’étaient en effet absentés depuis vendredi soir.

A son retour au domicile conjugal lundi matin, la jeune femme a constaté que la porte de leur maison était entrouverte. Pensant à un cambriolage, elle a prévenu un voisin. Puis ils ont découvert le corps du jeune homme allongé dans le garage, derrière son véhicule.

D’après les premières constatations des gendarmes, différentes pièces du domicile ont été fouillées. La thèse du cambriolage qui aurait mal tourné semble être envisagée.

La section de recherches de Reims et la gendarmerie de l’Armée de l’air sont conjointement chargées de l’enquête. Une autopsie du corps doit être réalisée ce mardi à l’IML de Reims.

Le militaire, sous-officier à la BA 113 de Saint-Dizier, était âgé d’une trentaine d’années. Son épouse, très choquée, a été hospitalisée.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion