A La Une » Faits Divers » Meurtre » Retraité tué à Royan : le meurtrier présumé mis en examen

Meurtre



Retraité tué à Royan : le meurtrier présumé mis en examen

jeudi 30 janvier 2014 à 10 h 33 min | Aucune réaction

Jacques Enricart, un homme de 91 ans, a été retrouvé mort le 19 janvier dernier dans son appartement incendié de Royan, en Charente-Maritime.

L’enquête de la PJ a rapidement conclu à un cambriolage qui avait mal tourné. Le suspect, âgé de 32 ans et originaire des Ardennes, a été interpellé puis mis en examen pour homicide volontaire et incendie ayant entraîné la mort. Il a été placé en détention.

Jacques Enricart, un paisible retraité de l’Office national des forêts, a été retrouvé mort avec d’importantes blessures au visage le soir du dimanche 19 janvier 2014. Les pompiers étaient intervenus vers 21 heures pour un incendie dans l’appartement d’un immeuble situé à l’angle de la rue du Berger et du boulevard Champlain, à Royan.

La police judiciaire chargée de l’enquête a tout de suite privilégié la piste criminelle. Les premiers examens du corps ont en effet révélé que le vieil homme avait reçu plusieurs coups à la tête et que son domicile avait été fouillé. Il y avait de nombreuses traces de sang au sol. L’autopsie réalisée le lendemain a conclu que la cause du décès était probablement due à des lésions cérébrales et à l’intoxication provoquée par le dégagement des fumées.

Le meurtrier présumé, déjà condamné à plusieurs peines de prison pour des faits de vols et de violences, a été interpellé jeudi dernier à la gare de Royan. Les policiers ont retrouvé sa trace en partie grâce au système de vidéo protection et au retraits effectués avec les deux cartes bancaires de la victime.

Placé en garde à vue, il a immédiatement reconnu avoir frappé sa victime et incendié les matelas pour effacer toute trace de son passage. Le jeune homme, qui avait consommé de l’alcool et fumé du cannabis avant de passer à l’acte, a expliqué s’être introduit dans l’appartement du retraité dans l’intention de lui voler ses cartes bancaires. Il connaissait les lieux, car il se rendait parfois chez des voisins vivant juste au-dessus.

Déféré au parquet de la Rochelle, le suspect a été mis en examen pour homicide volontaire puis écroué.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion