A La Une » Faits Divers » Meurtre » Mystère à Pfastatt : une riche veuve retrouvée morte dans sa propriété

Meurtre



Mystère à Pfastatt : une riche veuve retrouvée morte dans sa propriété

jeudi 23 janvier 2014 à 10 h 35 min | Aucune réaction

Michèle Zaugg, l’épouse du peintre suisse Rémy Zaugg, a été retrouvée morte ce mardi dans une dépendance de sa propriété à Pfastatt, dans le Haut-Rhin.

Le cadavre de Mme Zaugg, riche veuve de l’artiste décédé en 2005, a été découvert mardi en fin d’après-midi par les policiers qui enquêtaient sur sa disparition. La dame avait 69 ans. Suite à cette mort suspecte, une enquête criminelle a été ouverte.

Le corps sans vie de Michèle Röthlisberger-Zaugg a été découvert dans une dépendance de la maison située impasse Percale, dans le quartier des anciennes usines Texunion.

La victime, qui était en conflit avec sa fille et son voisin, présentait plusieurs blessures à la tête. Une autopsie, prévue ce jour, devrait déterminer les causes exactes du décès.

C’est son jardinier, inquiet d’être sans nouvelles d’elle depuis plusieurs jours, qui avait signalé sa disparition le 16 janvier dernier. Les policiers municipaux, accompagnés des pompiers, s’étaient alors rendus sur place, mais n’avaient rien trouvé.

Michèle Zaugg, riche héritière, était en conflit avec sa fille concernant la succession de son mari. Mais elle avait également un différend avec son voisin locataire. La maison de ce dernier a été mise sous scellés.

Compte des éléments mystérieux qui entourent cette mort, le parquet de Mulhouse a ouvert une enquête criminelle.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ un = deux









Connexion