A La Une » Justice » Meurtre d’Amel à Saint-Louis : Greco condamné à 29 ans de prison

Justice



Meurtre d’Amel à Saint-Louis : Greco condamné à 29 ans de prison

mercredi 29 janvier 2014 à 9 h 05 min | Aucune réaction

Sandro Greco a été condamné ce mardi en appel à 29 ans de réclusion criminelle pour l’assassinat d’Amel Benmahammed, son ancienne compagne, en mai 2010 à Saint-Louis (Haut-Rhin).

Après plus de 4 heures de délibérés, les jurés de la cour d’assises du Bas-Rhin, qui ont suivi les réquisitions de l’avocate générale, ont retenu cette fois la préméditation du meurtre. Greco a donc été reconnu coupable d’assassinat.

Amel Benmahammed, une mère famille âgée de 31 ans, a été tuée de 25 coups de couteau le jeudi 6 mai 2010 dans le sous-sol d’un immeuble de Saint-Louis. Employée à l’entretien des HLM, elle avait été retrouvée morte sur son lieu de travail.

Sandro Greco, son ex-compagnon, n’avait jamais accepté la séparation du couple un an plus tôt. Depuis des mois, il ne cessait de harceler la jeune femme. Amel se sentait menacée et régulièrement suivie. L’homme était donc considéré comme principal suspect.

Depuis qu’elle avait rompu avec Greco, début 2009, elle avait été prise en charge par l’association Soutien femmes battues. Mais l’homme de 35 ans, cherchant à se rapprocher d’elle, avait pris une chambre dans le même foyer qu’elle.

En mars de la même année, son appartement avait été incendié alors qu’elle est absente. Amel avait alors déposé plusieurs plaintes contre son ex-compagnon et il avait interdiction de s’approcher d’elle.

Sandro Greco,  décrit par l’avocate générale comme étant un « pervers narcissique » qui « tue de manière jouissive », a toujours nié être l’auteur du meurtre, et ce malgré les traces d’ADN retrouvées sous les ongles de la victime.

C’est un « sociopathe, insupportable avec tout le monde […] un psychopathe parce qu’il frappe et qu’il tue. Il est très dangereux et peut recommencer chaque fois qu’il a une frustration » détaille de façon glaçante l’avocate générale avant de demander 30 ans de réclusion pour l’accusé.

Amel, jeune maman de deux garçons de 5 et 8 ans, s’était déjà séparée du père de ses enfants en 2005, car lui aussi la violentait. Un triste sort pour une si gentille femme…







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + quatre =









Connexion