- LibertaLand Infos – Les Faits Divers - http://www.libertaland.com -

Meurtre à Quiévrechain : une infirmière égorgée par son ex-concubin

Une femme âgée de 38 ans a été tuée de plusieurs coups de couteau lundi soir à son domicile de Quiévrechain, dans le Nord.

Sonia a reçu plusieurs coups au niveau de la gorge. C’est une voisine, témoin de la scène de crime, qui a donné l’alerte.

L’ex-compagnon de la victime, un homme de 41 ans domicilié dans le Var, a été interpellé puis placé en garde à vue.

Les faits se sont déroulés ce lundi peu avant 21 heures dans une maison située rue Guy-Morelle, au centre de Quiévrechain. Sonia, maman d’un petit garçon de deux ans, a été violemment agressée par Habib, son ancien compagnon. Il l’a poignardé à plusieurs reprises, notamment dans le dos et à la gorge, avant de prendre la fuite.

C’est une voisine de l’infirmière qui a alerté les secours. Cette dernière aurait assisté au meurtre de Sonia en regardant par la porte du garage restée entrouverte. Les pompiers, rapidement sur place, ont alors tenté de ranimer la mère de famille qui gisait au sol dans une mare de sang. En vain.

Pendant ce temps, le meurtrier présumé a appelé les policiers, indiquant qu’il venait de poignarder son ancienne concubine et qu’il souhaitait se constituer prisonnier. Quelques minutes plus tard, il a été interpellé sur le parking d’Aldi, rue Jean-Jaurès, apparemment porteur d’une arme blanche. Les policiers l’ont aussitôt placé en garde à vue pour assassinat.

Une dispute qui tourne mal ?

D’après les premières auditions, le couple était séparé depuis août 2011, alors que la victime était enceinte d’un mois. Le père n’a pas reconnu l’enfant et Sonia se serait toujours opposée à ce qu’il voit son fils. Il voulait mettre les choses au clair.

Habib, domicilié à la Seyne-sur-Mer, serait donc arrivé en TGV dimanche et aurait réservé une chambre d’hôtel à Valenciennes pour deux nuits. Puis le lendemain matin, il aurait acheté un couteau de cuisine avant d’aller à Quiévrechain. Sur place, il égorge son ex-concubine et prend la fuite.

S’il reconnait en partie les faits, il nie en revanche avoir prémédité son geste, affirmant s’être rendu chez Sonia uniquement pour discuter. Difficile de le croire quand on sait qu’il est venu avec un grand couteau et qu’il a attendu la victime en se cachant dans le jardin. De plus, l’homme faisait l’objet d’un suivi psychiatrique.

L’enquête a été confiée à la police de Valenciennes. Le parquet devrait ouvrir d’ici demain une information judiciaire pour assassinat.