A La Une » Faits Divers » Meurtre » Le Houlme : un homme égorgé et massacré de 40 coups de couteau

Meurtre



Le Houlme : un homme égorgé et massacré de 40 coups de couteau

dimanche 26 janvier 2014 à 19 h 33 min | Aucune réaction

Un homme de 32 ans a été sauvagement tué à l’arme blanche samedi soir dans le parc municipal situé près de la mairie du Houlme, en Seine-Maritime.

C’est une promeneuse qui a alerté les pompiers vers 19 heures après avoir découvert le cadavre au pied d’un arbre le long de la rue du Général De Gaulle. La victime, littéralement massacrée, gisait dans une mare de sang. L’agresseur s’est rendu à la gendarmerie.

Selon les premières constatations, l’homme, qui résidait dans le quartier, a reçu au moins 40 coups de couteau, principalement au niveau de la gorge. Le tueur s’est acharné sur lui. Il avait le visage très abîmé et portait de nombreuses traces sur les mains. Ce qui laisse supposer qu’il a tenté de se défendre.

Tandis que les policiers gelaient la scène de crime, ils découvraient des téléphones portables à proximité du corps. Un représentant du parquet s’est rendu sur les lieux. Une autopsie doit avoir lieu en début de semaine.

Le tueur présumé se constitue prisonnier

Aux alentours de 20 heures, un individu de 34 ans, originaire d’Igoville, s’est présenté à la gendarmerie de Pont-de-l’Arche, dans l’Eure. Il était accompagné de son frère qui l’a encouragé à se rendre. Couvert de sang et en possession de l’arme du crime, il a expliqué être l’auteur du meurtre commis dans le parc public.

Le suspect a ensuite été conduit à l’hôtel de police de Rouen où il se trouve toujours en garde à vue. Il est entendu par les policiers de la brigade criminelle.

Reste maintenant aux enquêteurs à préciser les circonstances exactes des événements et les liens éventuels entre la victime et son agresseur.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


quatre + = sept









Connexion