A La Une » Faits Divers » Meurtre » Mort d’une fillette à Hautmont : son parrain mis en examen

Meurtre



Mort d’une fillette à Hautmont : son parrain mis en examen

vendredi 20 décembre 2013 à 9 h 04 min | Aucune réaction

Un jeune homme de 26 ans, soupçonné d’avoir frappé à mort une fillette de 21 mois samedi dernier à Hautmont, dans le Nord, a été placé en détention provisoire.

D’après le rapport d’autopsie, l’enfant aurait reçu plusieurs coups violents portés au niveau du foie à l’aide d’un objet contondant. Le suspect, mis en examen pour coups mortels aggravés sur mineur de moins de 15 ans par personne ayant autorité, a été incarcéré.

Le drame est survenu dans la nuit du samedi au dimanche 15 décembre dans un appartement de la résidence de l’Entre-deux-Bois. Un jeune couple de 26 ans qui avait décidé de partir en soirée avait confié la garde de leurs deux enfants au parrain de la petite.

A l’aube, lorsqu’ils sont rentrés, le jeune homme a quitté l’appartement pour rentrer chez lui. C’est alors que les parents se sont aperçus que leur enfant ne réagissait plus. Ils ont aussitôt alerté les pompiers. La fillette a été conduite en urgence au Chu de Lille où elle est décédée dans l’après-midi.

Lundi matin, le service pédiatrique de l’hôpital a transmis au commissariat de Maubeuge un certificat médical de la victime, mettant en évidence la présence de plusieurs hématomes. Le parquet de Valenciennes, saisi de l’affaire, a ordonné une autopsie du corps de l’enfant.

Les résultats des examens sont sans appel. Le décès de l’enfant est dû à l’éclatement du foie suite à des coups portés avec un objet contondant. De plus, le médecin légiste a relevé la présence d’hématomes traumatiques plus anciens.

Le couple et le parrain sont alors placés en garde à vue dès le mardi. Lors de sa première audition, l’homme qui gardait les enfants affirme avoir cogné accidentellement le crâne de la petite contre le coin du lit. Puis il change de version, expliquant avoir chuté dans l’escalier avec l’enfant dans ses bras. Déféré au parquet, il est mis en examen pour coups mortels aggravés puis écroué.

Concernant les traces d’anciens hématomes, les parents de la fillette ne fournissent aucune explication convaincante. A l’issue de leur garde à vue, ils sont donc placés sous contrôles judiciaires et risquent d’éventuelles poursuites.

Dans la résidence de l’Entre-deux-Bois, les parents semblent être connus pour de bruyants tapages. En octobre dernier, la mère avait sectionné le doigt d’une voisine en refermant sa porte d’entrée. Cette dame était juste venue lui demander de faire un peu moins de bruit…


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ neuf = dix-huit









Connexion