A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre de Carmelo près de Biding : l’ex-petit ami de sa compagne écroué

Meurtre



Meurtre de Carmelo près de Biding : l’ex-petit ami de sa compagne écroué

mardi 24 décembre 2013 à 8 h 55 min | Aucune réaction

Deux semaines après le meurtre de Carmelo Castronovo près de Biding en Moselle, un homme d’environ 30 ans a été placé en détention provisoire.

Le suspect, qui serait l’ex-petit ami de la compagne de la victime, a été interpellé samedi. Durant ses auditions, il a fermement nié être l’auteur du crime. Mais devant tout un faisceau d’éléments permettant de le confondre, le juge d’instruction l’a mis en examen pour assassinat.

Carmelo Castronovo, un jeune homme de 27 ans, habitait chez ses parents à Leyviller avec sa compagne enceinte de 8 mois. Il avait disparu le soir du mercredi 4 décembre alors qu’il rentrait de son travail. Il était employé par la société Neuhauser, une boulangerie industrielle située à Folschviller.

Après plusieurs jours d’intenses recherches, son corps avait été découvert par un promeneur le dimanche 8 décembre dans un buisson bordant la route qui relie Biding à Vahl-Ebersing. Il portait plusieurs blessures à la tête infligées à l’aide d’un objet contondant.

Samedi matin, dans la plus grande discrétion, les gendarmes de la section de recherches de Metz ont placé l’ex-petit ami de la compagne de la victime en garde à vue. Le suspect, qui travaillait dans la même entreprise que Carmelo, a nié être l’auteur des faits qu’on lui reproche. Au début de l’enquête, il avait même porté plainte pour diffamation à l’égard de la presse suite aux soupçons évoqués contre lui.

Un faisceau de preuves et un faux alibi

Pourtant, les enquêteurs ont trouvé plusieurs indices permettant de le soupçonner. Des traces de son ADN ont été découvertes dans la voiture de Carmelo Castronovo. Puis des éléments compromettants ont été mis en évidence lors de l’analyse de son téléphone portable. Enfin, il a livré une version de son emploi du temps totalement différente de celle fournie par sa petite amie actuelle.

Une dette d’argent

Un différend financier opposait le suspect et son ancienne compagne. Le meurtrier présumé réclamait en effet à cette dernière 45.000 euros d’indemnisation suite à la rupture de leur Pacs. Une somme que visiblement, le nouveau couple refusait de verser. Mis en examen pour assassinat, il a été incarcéré ce lundi soir.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion