A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre à Gagny : trois suspects mis en examen et écroués

Meurtre



Meurtre à Gagny : trois suspects mis en examen et écroués

jeudi 5 décembre 2013 à 8 h 28 min | Aucune réaction

Cinq jours après le meurtre d’un jeune homme à Gagny, en Seine-Saint-Denis, trois suspects ont été placés en détention.

Les trois individus ont été présentés ce mercredi devant un juge d’instruction qui les a mis en examen pour assassinat en bande organisée, association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et infraction à la législation sur les armes. Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Le vendredi 29 novembre, peu après minuit, un jeune homme de 28 ans, originaire de La Courneuve, a été abattu de deux balles de 9mm dans le dos alors qu’il se trouvait seul dans son nouveau pavillon de Gagny. Il a juste eu le temps d’appeler la police avant de s’effondrer.

Malgré l’arrivée rapide des secours, le jeune homme a succombé à ses blessures peu après son admission à l’hôpital. Mais dans un dernier soupir, il a pu donner le prénom de son tueur et la voiture dans laquelle il roulait, une Renault Scénic de couleur blanche.

Samedi matin, un homme de 25 ans, portant le prénom donné et conduisant une voiture identique à celle signalée par la victime, a été interpellé par les policiers de la Bac. Il avait les mains couvertes de sang et ses sièges étaient protégés par des sacs poubelles. Il a été conduit au commissariat pour s’expliquer.

Rapidement, deux autres hommes âgés d’une vingtaine d’années ont été interpellés et placés en garde à vue. Les trois suspects, habitant à La Courneuve, ont été déférés au parquet puis mis en examen pour meurtre en bande organisée avec préméditation. Le mobile de cette terrible expédition meurtrière reste toutefois imprécis.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + cinq =









Connexion