A La Une » Faits Divers » Meurtre » Fillette tuée à Berck-sur-Mer : la mère mise en examen pour assassinat

Meurtre



Fillette tuée à Berck-sur-Mer : la mère mise en examen pour assassinat

dimanche 1 décembre 2013 à 9 h 59 min | Aucune réaction

La mère de la petite Adélaïde, la fillette retrouvée morte noyée à Berck-sur-Mer, a été mise en examen pour assassinat ce samedi puis placée en détention préventive à la maison d’arrêt de Sequedin.

Cette femme de 36 ans a été interpellée vendredi soir à Saint-Mandé sur dénonciation, grâce à l’appel à témoins. Identifiée comme la mère de l’enfant grâce à des tests ADN, elle a ensuite été placée en garde à vue.

Au cours de son audition, cette femme, d’origine sénégalaise, a reconnu s’être rendue à Berck le 19 novembre dernier pour mettre fin aux jours de son enfant. Elle a déposé Adélaïde vivante sur la plage alors que l’eau montait. Elle est ensuite rentrée à son domicile, qu’elle n’a plus quitté. Elle a déclaré qu’elle ne « se sentait pas capable d’assumer seule cette enfant ». Mais « elle ne cherche pas à se trouver des excuses […] elle réalise ce qu’elle a fait et exprime des remords » explique son avocate.

Fabienne K., sans ressources et étudiante en philosophie, vivait chez un homme de 63 ans à Saint-Mandé. À son retour de Berck, elle a expliqué à cet homme qu’elle avait remis sa fille à sa mère pour qu’elle soit prise en charge au Sénégal.

Entendu hier par la police, le sexagénaire n’a pas été mis en cause, preuve qu’il n’était pas au courant des intentions criminelles de sa compagne. « Je suis effondré […] elle l’a nourrie au sein. C’était une mère magnifique » explique cet homme qui affirme n’avoir eu « aucun écho de la disparition de l’enfant ». « Je ne regarde pas la télé et quand c’est le cas, seulement des chaînes internationales », raconte cet artiste qui vit dans un atelier.

De son côté, Fabienne a indiqué que son compagnon était bien le père d’Adélaïde. Elle dit avoir aimé profondément sa fille, et avoir agi dans un moment de détresse, d’isolement, de solitude absolue… Quant aux choix de Berck pour venir abandonner sa fille sur la plage, l’avocate, qui s’est dite « très émue » par le dossier, a répondu: « Parce que Berck c’est triste… » Sa cliente encourt la réclusion criminelle à perpétuité.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + = huit









Connexion