A La Une » Faits Divers » Meurtre » Femme tuée à Fontpédrouse : l’ancien compagnon avoue le meurtre

Meurtre



Femme tuée à Fontpédrouse : l’ancien compagnon avoue le meurtre

jeudi 19 décembre 2013 à 8 h 50 min | Aucune réaction

L’ex-concubin de Caroline Dauliach, cette jeune mère de famille retrouvée morte dimanche à son domicile de Fontpédrouse, est passé aux aveux. Il a reconnu pendant sa garde à vue être l’auteur du meurtre.

Ce cuisinier de profession, âgé d’une quarantaine d’années, avait été interpellé par les gendarmes ce mardi après-midi. D’après ses déclarations, il aurait égorgé la jeune femme car il ne supportait plus leur rupture.

Le corps de Caroline Dauliach, maman de deux petites filles, a été découvert dimanche après-midi baignant dans une mare de sang dans son appartement de Fontpédrouse (Pyrénées-Orientales). Ce sont ses collègues de la station de ski de Font-Romeu qui, inquiets de ne pas la voir prendre son poste, avaient donné l’alerte.

Selon les résultats de l’autopsie, la victime aurait reçu un coup de couteau à la gorge et portait des marques de coups violents sur le crâne. Les enfants de Caroline n’étaient pas à la maison au moment du drame. Aucunes traces d’effraction n’ayant été constatées, les enquêteurs en avaient déduit que la jeune femme avait pu ouvrir sa porte à une connaissance.

Deux jours après le meurtre, un suspect a donc été interpellé. Il s’agit de l’ancien compagnon de la victime. Cet homme, qui travaillait dans une maison de retraite des hauts-cantons, est rapidement passé aux aveux. Il a expliqué que Caroline, 35 ans, avait mis fin récemment à leur relation amoureuse et qu’il n’avait pas accepté cette séparation.

La garde à vue du meurtrier présumé a été prolongée de 24 heures ce mercredi. Il pourrait être déféré au parquet de Perpignan dès jeudi matin.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ neuf = quatorze









Connexion