A La Une » Faits Divers » Meurtre » Femme tuée à Cluses : son compagnon avoue être l’auteur du meurtre

Meurtre



Femme tuée à Cluses : son compagnon avoue être l’auteur du meurtre

lundi 23 décembre 2013 à 9 h 07 min | Aucune réaction

Un homme de 40 ans, recherché depuis mercredi soir après le meurtre de sa compagne à Cluses (Haute-Savoie), a été mis en examen puis écroué.

Le suspect, errant dans la ville, a été interpellé vendredi soir. Il serait immédiatement passé aux aveux devant les gendarmes de la section de recherches de Chambéry. Il aurait, selon ses aveux, frappé et étranglé sa compagne lors d’une violente dispute.

Cette femme de 45 ans, originaire du Nord Pas-de-Calais, avait été retrouvée morte le mercredi 18 décembre dans leur appartement situé place du Crétet. Elle portait plusieurs traces de coups sur le corps et le visage. Le parquet avait ouvert une information judiciaire pour homicide et les gendarmes recherchaient activement le compagnon de la victime.

Bien que l’homme ait reconnu les faits pendant sa garde à vue, de nombreuses zones d’ombre subsistent encore dans ce drame familial. S’il dit avoir étranglé la victime, l’autopsie parle elle en revanche d’asphyxie. L’audition du suspect a dû être suspendue en raison des signes de faiblesse psychologique qu’il présente.

Le couple s’était installé à Cluses vers fin septembre. Contrairement à sa compagne, l’homme n’avait pas encore trouvé d’emploi, ce qui gênerait de vives disputes au sein du couple. C’est en tout cas l’explication qu’il a donné pour justifier son geste.

Entendues dans la cadre de l’affaire, plusieurs de ses anciennes compagnes l’auraient décrit comme un homme plutôt violent.

Déféré samedi soir au parquet d’Annecy, il a été mis en examen pour homicide volontaire par conjoint puis placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Bonneville.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + = trois









Connexion