A La Une » Faits Divers » Meurtre » Drame dans les Landes : par manque de moyens, elle noie son bébé

Meurtre



Drame dans les Landes : par manque de moyens, elle noie son bébé

samedi 28 décembre 2013 à 16 h 33 min | Aucune réaction

Un couple de marginaux a été placé en garde à vue jeudi après la disparition d’un nourrisson né dans une voiture il y a environ trois mois et abandonné dans la nature au sud-est des Landes.

La mère de famille, qui a déjà un petit garçon de 6 ans et deux fillettes de 5 et 2 ans, a reconnu durant son interrogatoire avoir noyé son bébé dans le lac d’Agés. Elle devrait être mise en examen dans la soirée.

D’après les premières auditions, les parents, installés du côté de Saint-Sever avec leurs trois enfants, auraient décidé de se débarrasser du quatrième car ils n’avaient pas les moyens financiers pour l’élever. Le père de famille étant sans emploi depuis plus d’un an.

Le petit garçon, qui s’appelait Nicolas, serait né le 27 septembre dernier. Mais sa naissance n’a jamais été officiellement déclarée en mairie. Le lendemain soir de l’accouchement, vers 23 heures, après avoir discuté longuement avec son compagnon, la mère lui aurait annoncé qu’elle allait se rendre à l’hôpital de Mont-de-Marsan pour abandonner le petit.

Mais au lieu de cela, elle s’est rendue au lac d’Agés puis, elle s’est arrêtée sur les rives. Elle a allaité l’enfant une dernière fois, avant de le déposer nu dans l’eau glacée. Jusqu’à ce qu’il se noie…

Le 18 décembre, le compagnon de cette femme, pris de remords, s’est confié à sa mère. Six jours plus tard, la grand-mère du petit a prévenu les services de l’Aide Sociale à l’Enfance car elle souhaitait en obtenir la garde. Ne sachant pas où se trouve l’enfant, l’ASE a immédiatement informé le parquet de Mont-de-Marsan.

C’est ce signalement qui a déclenché une importante mobilisation de la Brigade de recherches de Mont-de-Marsan et de la Section de recherches de Pau cette semaine. Un hélicoptère et des plongeurs ont été envoyés vers le lac situé à proximité d’Hagetmau. Pour l’heure, le corps n’a pas encore été retrouvé.

Il semblerait que le compagnon, persuadé que l’enfant était encore en vie, soit hors de cause dans cette sordide affaire.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


un + = dix









Connexion