A La Une » Faits Divers » Disparition » Disparus du Puy-en-Velay : la mère et son fils retrouvés vivants

Disparition



Disparus du Puy-en-Velay : la mère et son fils retrouvés vivants

lundi 9 décembre 2013 à 18 h 26 min | Aucune réaction

Marie-Christine et son fils Gaëtan, âgé de 11 ans, ont été retrouvés vivants mais en état d’hypothermie ce lundi après-midi à Saint-Christophe-sur-Dolaison, en Haute-Loire.

C’est grâce à l’appel à témoins diffusé par les médias qu’un joggeur les a reconnus. Cette femme de 32 ans se promenait avec son fils sur une aire de footing de cette commune, à seulement quelques kilomètres du Puy-en-Velay, où ils ont disparus la semaine dernière.

Rapidement pris en charge par les pompiers, la mère et son fils, qui se trouvaient en état d’hypothermie, ont été transférés sous escorte policière à l’hôpital Emile Roux. Fragile psychologiquement, Marie-Christine n’a pas pu être entendue par les enquêteurs.

D’après les derniers éléments recueillis, cette femme sans emploi et criblée de dettes, aurait tenté récemment de tuer son fils en l’étouffant. Son concubin, qui n’est pas le père du garçon, aurait lui-même été agressé à coups de marteau quelques jours avant leur disparition. C’est ce qu’il a en tout cas rapporté aux policiers.

Au moment des faits, il n’avait pas déposé plainte et avait seulement été hospitalisé pendant 3 jours. Il portait effectivement des traces de coups, mais l’arme de l’agression n’a pas été retrouvée. La jeune mère de famille avait quant à elle été conduite au centre psychiatrique et s’était vu prescrire des anxiolytiques.

Puis, le jeudi 5 décembre, la mère et son fils avaient mystérieusement disparus après avoir quitté le domicile familial. La police, qui jugeait cette double disparition inquiétante, avait lancé un appel à témoins.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + trois =









Connexion