A La Une » Faits Divers » Meurtre » Nouilhan : le cannibale des Pyrénées est un ancien militaire

Meurtre



Nouilhan : le cannibale des Pyrénées est un ancien militaire

mardi 19 novembre 2013 à 10 h 15 min | Aucune réaction

Jérémy Rimbaud, l’individu suspecté d’avoir commis un crime cannibale jeudi dernier dans le petit village de Nouilhan (Hautes-Pyrénées), est un ancien caporal ayant effectué plusieurs missions en Afghanistan.

Ce jeune militaire de 26 ans, soupçonné d’avoir tué un vieil homme puis mangé son coeur, avait passé des suivis médicaux « de manière normale », a indiqué le RICM de Poitiers. Il avait quitté l’armée il y a deux semaines.

Le soir du jeudi 14 novembre, Léopold Pédèbidau, un vieillard de 90 ans, a été sauvagement assassiné à Nouilhan, dans les Hautes-Pyrénées. Un homme, disant entendre des voix, a massacré cet habitant avant de lui manger la langue et le coeur. Puis il s’est attaqué à deux autres villageois, semant ainsi une véritable terreur dans ce bourg de 200 âmes.

Vers minuit, les gendarmes ont fini par interpeller le forcené. Durant les premières heures d’audition, Jérémy Rimbaud a déclaré être sans domicile fixe et sans emploi. Les enquêteurs ont appris par la suite qu’il était en fait un ancien marsouin ayant servi pendant cinq ans au régiment d’infanterie chars de marine (RICM) à Poitiers.

Après avoir effectué plusieurs missions en Afghanistan, il avait passé des examens médicaux et psychologiques « de manière normale », a souligné le commandement du RICM. Il avait quitté le service actif à sa demande le 5 novembre dernier pour retourner à la vie civile.

En plein délire mystique

L’autopsie pratiquée hier sur le corps de Léopold Pédèbidau a confirmé qu’il avait reçu de violents coups sur le crâne et qu’il était décédé au moment où l’auteur des faits a tenté de carboniser son corps. Les résultats des examens ont également révélé que la langue et une partie du cœur de la victime ont bel et bien été prélevés.

En revanche, l’autopsie n’a pas encore permis de confirmer si le suspect avait mangé ou non les organes prélevés. « Les analyses se poursuivent pour savoir si le morceau de viande retrouvé dans l’assiette avec les haricots est d’origine humaine ou non » a précisé le procureur de la République.

Au moment de son arrestation, le jeune homme, natif de Tarbes, a déclaré avoir « obéi à un message d’origine supérieure ». L’examen psychiatrique qu’il a subit indique qu’il était en plein délire mystique. Il a été interné d’office à Lannemezan.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion