A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre à Quetigny : il tue son épouse de 23 coups de couteau

Meurtre



Meurtre à Quetigny : il tue son épouse de 23 coups de couteau

dimanche 17 novembre 2013 à 10 h 12 min | Aucune réaction

Jean-Bernard T., un réunionnais de 37 ans, a tué sa femme à coups de couteau dans la nuit de jeudi à vendredi, dans un quartier résidentiel de Quetigny, en banlieue est de Dijon (Côte d’Or).

La victime, Béatrice Bardel-T., a reçu 23 coups de couteau. Le suspect, fortement alcoolisé et déjà condamné pour des faits de violences, a reconnu le meurtre. Le juge a requis son placement en détention.

Ce drame conjugal sur fond d’ivresse s’est déroulé ce vendredi peu avant 3 heures du matin dans un petit pavillon HLM située boulevard de la Croix-Saint-Bernard. Le couple aurait consommé de l’alcool quelques heures avant les faits puis une dispute, au motif encore inconnu, aurait éclaté.

Jean-Bernard T. aurait alors saisi un couteau de cuisine et aurait poignardé son épouse à 23 reprises. Un véritable acharnement. Il a ensuite téléphoné à sa mère pour lui dire qu’il venait de commettre l’irréparable et qu’il comptait se suicider. C’est elle qui a d’ailleurs prévenu les secours.

Les gendarmes et les pompiers se sont immédiatement rendu au domicile du couple. A leur arrivée, la femme de 40 ans était déjà morte. Le suspect, complètement ivre et très excité, a quant à lui été transporté à l’hôpital et placé sous le régime de la garde à vue.

Auditionné un peu plus tard par les enquêteurs de la brigade de recherches, Jean-Bernard T. a reconnu avoir poignardé sa compagne. Présenté à un juge d’instruction, il a été inculpé d’homicide volontaire aggravé. Le parquet a requis son placement en détention provisoire.

Le meurtrier présumé, déjà condamné pour des faits de violences sur son ex-compagne, était chauffeur livreur en intérim et avait eu deux enfants d’une précédente union.

Béatrice Bardel exerçait en tant que secrétaire juridique et avait trois enfants. Ce couple recomposé, inconnu des services sociaux, vivait à Quetigny depuis maintenant 8 ans.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion