A La Une » Faits Divers » Meurtre » Homme abattu dans un bar à Saint-Mandé : le suspect écroué

Meurtre



Homme abattu dans un bar à Saint-Mandé : le suspect écroué

vendredi 1 novembre 2013 à 8 h 12 min | Une réaction

L’homme soupçonné d’avoir tué Hakim d’une balle en pleine tête mardi après-midi au Bougnat bar à Saint-Mandé, a été mis en examen pour assassinat et écroué.

Hakim L., 41 ans, a été abattu ce mardi alors qu’il se trouvait avec deux amis dans ce bar de l’avenue Gallieni, près de la porte de Vincennes. Un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue semble être l’hypothèse privilégiée par les enquêteurs.

Le forcené, armé d’un pistolet automatique et visiblement très déterminé, a fait irruption sous la terrasse couverte du bar-restaurant vers 15 heures. Puis il a ouvert le feu sur Hakim, un homme de 41 ans originaire du Val-d’Oise et déjà connu de la police.

Après la fusillade, le meurtrier présumé a été roué de coups par les deux amis de la victime. Interpellé par des policiers qui se trouvaient dans le secteur, il a ensuite été hospitalisé.

Souffrant d’un traumatisme crânien et d’une blessure à la main, cet homme de 38 ans est resté deux jours à l’hôpital de Saint-Mandé.

Selon l’avocat du suspect, son client, lui aussi déjà connu des services de police, aurait été menacé par la victime juste avant les faits. Il a été placé en détention provisoire.

A ce stade de l’enquête, les policiers de la PJ du Val-de-Marne privilégient l’hypothèse d’un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants.

Photo : twitter






Une réaction sur “Homme abattu dans un bar à Saint-Mandé : le suspect écroué”




  1. Raoul

    Un trafiquant mort et un autre en prison, deux raisons de se réjouir !

    #7982


Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion