A La Une » Faits Divers » Meurtre » Mort de la petite Fiona : Cécile Bourgeon passe aux aveux

Meurtre



Mort de la petite Fiona : Cécile Bourgeon passe aux aveux

Mercredi 25 septembre 2013 à 21 h 20 min | Aucune réaction

Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona, serait passée aux aveux ce soir lors de sa garde à vue au commissariat de Perpignan.

Selon sa version, la fillette aurait succombé accidentellement à des coups portés Berkane Maklouf, le compagnon de la mère.

Ce dernier est actuellement transféré à Clermont-Ferrand où il devrait arrivée d’ici quelques minutes.

Selon les derniers éléments de l’enquête, la maman de Fiona ne se trouvait pas dans le parc où la fillette de 5 ans est censée avoir disparu le 12 mai dernier. Cécile Bourgeon, interpellée mardi à Perpignan avec son compagnon, serait donc passée aux aveux.

Selon ses déclarations, la fillette serait morte sous les coups portés par le beau-père. Le corps aurait été ensuite enterré quelques part près de Clermont-Ferrand. Elle n’a pour le moment pas révélé l’endroit exacte.

Quelques jours avant la disparition supposée de Fiona, le couple avait consulté des articles de presse sur internet concernant des affaires de disparitions d’enfants.

Les écoutes téléphoniques de la mère ont notamment permis d’établir que les cinq personnes interpellées ont fait la fête et étaient très alcoolisées la veille ou l’avant-veille de la disparition présumée de Fiona.

Mardi soir, les policiers ont perquisitionné l’appartement du couple dans le quartier du Bas-Vernet, à Perpignan. Ils sont repartis avec divers éléments matériels et ont saisi leur voiture.

Des jeunes du quartier ont décrit Berkane Maklouf comme étant un toxicomane notoire, sans cesse à la recherche de cocaïne. Son audition doit se poursuivre ce soir dans les locaux de la PJ de Clermont-Ferrand.



Tags utilisés sur cette page: , , , ,




Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + un =









Connexion