A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre de Mickael à Beurey-Bauguay : le suspect mis en examen

Meurtre



Meurtre de Mickael à Beurey-Bauguay : le suspect mis en examen

lundi 9 septembre 2013 à 8 h 44 min | Aucune réaction

L’homme soupçonné d’avoir tué son beau-frère dans la nuit de vendredi à samedi à Beurey-Bauguay (Côte-d’Or) a été mis en examen pour assassinat.

Mickaël Grzyb, père de quatre enfants, a été abattu à coups de carabine lors d’une violente dispute ce samedi vers 3 heures du matin.

Après s’être rendu aux gendarmes, le suspect a été présenté au juge puis écroué.

Le drame s’est déroulé au domicile de la victime, alors que ses enfants, âgés de 10 à 14 ans, étaient en train de dormir. Entendant la violente dispute, les enfants se sont barricadés à l’étage. Pendant ce temps, leur oncle, habitant la maison d’en face, s’est saisi d’une carabine et a tiré sur leur père.

Le suspect, 56 ans, a ensuite appelé les secours indiquant qu’il venait de commettre un meurtre. Il s’est rendu aux gendarmes sans résistance et a été placé en garde à vue. Selon les premiers éléments, les deux hommes se seraient battus à propos de l’éducation des enfants de Mickaël.

Déféré au parquet de Dijon dimanche soir, le quinquagénaire a été mis en examen pour assassinat puis placé en détention provisoire. Le juge d’instruction a ordonné une expertise psychologique.

Mickaël Grzyb, conseiller municipal âgé de 37 ans, était bien connu dans le village. Il dirigeait une société de maçonnerie dans laquelle il avait récemment embauché son beau-frère.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ trois = quatre









Connexion