A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre de l’éducateur de La Courneuve : le suspect écroué

Meurtre



Meurtre de l’éducateur de La Courneuve : le suspect écroué

vendredi 13 septembre 2013 à 8 h 45 min | Aucune réaction

Soufiane Kachouri, l’homme de 38 ans placé en garde à vue depuis dimanche, a avoué être l’auteur du meurtre de Mamadou Magassouba, cet éducateur sportif de 41 ans qui travaillait à La Courneuve, en Seine-Saint-Denis.

Déféré jeudi après-midi au parquet de Bobigny, le suspect a reconnu avoir abattu cet homme d’une balle dans la tête pour une histoire de dette. Il a été mis en examen pour assassinat puis écroué.

Le suspect, ancien collègue et proche de la victime, aurait expliqué avoir supprimé son ami d’enfance car il n’arrivait pas à rembourser l’argent que ce dernier lui avait prêté. Le meurtrier présumé devait près de 50.000 euros à Mamadou Magassouba. Une dette contractée pour l’achat d’un commerce.

Mais le prêteur réclamait son argent et se serait fait de plus en plus pressant. Soufiane Kachouri a expliqué avoir fait l’objet d’un harcèlement sans répit depuis 2009 de la part de Mamadou. Selon ses dires, l’homme menaçait de s’en prendre à sa famille. C’est pourquoi il aurait « pété un câble » et commis l’irréparable.

Lors de sa garde à vue, le prévenu a déclaré avoir attiré son ami d’enfance le vendredi 30 août dans un sombre guet-apens à Sainte-Geneviève, dans l’Oise. Tandis que Mamadou lui tournait le dos, il l’a abattu d’une balle en pleine tête avec un fusil de chasse que la victime lui avait demandé de garder.

Présenté jeudi après-midi à un juge d’instruction, Soufiane Kachouri a été mis en examen pour assassinat, c’est-à-dire homicide volontaire avec préméditation. Il a été placé en détention provisoire dans la soirée.

L’éducateur spécialisé, d’origine ivoirienne, avait disparu depuis le 30 août dernier, jour où il s’était rendu dans la cité des 4000 à La Courneuve. Son corps avait été retrouvé mardi dans un fossé près de Sainte-Geneviève, en bordure de la départementale 1001.

Une marche blanche en mémoire de Mamadou est prévue ce vendredi à 18 heures. Elle partira de la mairie de Saint-Ouen pour se rendre à la cité Salvador-Allende où il vivait.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + = douze









Connexion