A La Une » Faits Divers » Meurtre » Crime passionnel à Beauzac : il tue son supposé rival et se suicide

Meurtre



Crime passionnel à Beauzac : il tue son supposé rival et se suicide

lundi 23 septembre 2013 à 15 h 52 min | Aucune réaction

Un terrible drame conjugal a fait deux morts et une blessée grave ce lundi matin sur la commune de Beauzac, en Haute-Loire.

Un homme de 55 ans a tué l’amant présumé de son épouse, puis a tiré sur celle-ci avant de mettre fin à ses jours.

La femme, grièvement blessée, a été évacuée par hélicoptère sur l’hôpital de Saint-Étienne. De nombreux gendarmes sont sur place.

Le mari jaloux, employé aux Transports Ollier, s’est présenté ce matin vers 10h30 au lieu-dit La Grange où vit l’amant présumé de sa femme. Face à lui, il l’a abattu froidement avant de repartir.

Le forcené s’est alors rendu dans une maison où son épouse fait des ménages, au lieu-dit Pirolles. Il a attendu qu’elle sorte pour lui tirer dessus puis a ensuite retourné l’arme contre lui et s’est donné la mort. C’est l’employeur de son épouse qui a donné l’alerte.

D’importants moyens de secours et de gendarmerie ont été dépêchés sur place. La femme, grièvement blessée au niveau des jambes, a été conduite d’urgence à l’hôpital de Saint-Étienne. Ses jours ne seraient pas en danger.

Selon les premiers éléments, le couple traversait une crise. La femme avait récemment quitté leur domicile et avait déposé une plainte contre son mari pour violences conjugales.

© photo de Stéphane Marcelot, extrait du journal Mon43.fr







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ quatre = douze









Connexion