A La Une » Faits Divers » Braquage » Braquage sanglant à Nice : un malfaiteur abattu par le bijoutier

Braquage



Braquage sanglant à Nice : un malfaiteur abattu par le bijoutier

mercredi 11 septembre 2013 à 14 h 07 min | Aucune réaction

Un bijoutier a tué un braqueur ce mercredi matin lors de l’attaque de son commerce à Nice (Alpes Maritimes).

La bijouterie La Turquoise a été braquée ce matin vers 9 heures par deux individus armés.

Le propriétaire de la boutique a tué l’un d’eux.

Il est actuellement entendu au commissariat de Nice où il a été placé en garde à vue.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la bijouterie située rue d’Angleterre venait tout juste d’être cambriolée par deux hommes armés. Sous la menace, le gérant leur a ouvert le coffre puis donné les bijoux. Les malfaiteurs ont ensuite pris la fuite sur un puissant scooter.

Le commerçant a tiré sur les fuyards avec son arme. Le passager arrière du scooter, grièvement blessé, est tombé du deux-roues. Malgré l’arrivée rapide des secours, il est mort sur place. Il était âgé d’une vingtaine d’années.

Certains témoins disent avoir vu le bijoutier poursuivre les deux hommes puis leur tirer dessus à plusieurs reprises avec un pistolet automatique. Une version contredite par le fils du bijoutier qui explique que son père a tiré depuis le magasin.

Les images des caméras de vidéosurveillance, qui auraient filmé la scène, vont être analysées afin d’éclaircir ce point. En attendant, le bijoutier a été placé en garde à vue pour homicide volontaire.

Le pilote du scooter, qui s’est enfui avec une partie des bijoux, est activement recherché.


Termes relatifs à cette page: , , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = cinq









Connexion