A La Une » Faits Divers » Meurtre » Bébé retrouvé mort à Estouy : la mère écrouée pour meurtre

Meurtre



Bébé retrouvé mort à Estouy : la mère écrouée pour meurtre

samedi 7 septembre 2013 à 11 h 16 min | Aucune réaction

Une jeune femme de 25 ans, dont le bébé a été retrouvé mort en juin dernier dans un sous-bois à Estouy, a été mise en examen pour meurtre et écrouée ce vendredi.

Interpellée mercredi avec son mari, la jeune mère a reconnu avoir déposé son bébé dans un sac sur la route, mais elle affirme qu’il était déjà mort. Une version qui ne colle pas avec les résultats de l’autopsie pratiquée sur le nourrisson.

Le mardi 4 juin 2013, le corps d’un nouveau-né âgé de seulement quelques heures avait été découvert par des promeneurs au lieu-dit Limousin, sur la commune d’Estouy (Loiret). Le bébé était enrobé dans un linge et placé dans un cabas en lisière de la forêt.

C’est le sac dans lequel se trouvait le bébé qui a permis aux enquêteurs de remonter jusqu’au couple. La femme et son mari ont donc été interpellés mercredi chez eux à Pithiviers. Placée en garde à vue, la jeune femme a reconnu être la mère du nouveau-né. Elle dit avoir accouché seule mais nie l’avoir tué.

Les premiers examens avaient révélé que la fillette ne souffrait d’aucune malformation. Son corps ne portait aucunes traces de coups. Mais les expertises médicales ont également établi que le nourrisson avait vécu et respiré.

Présentée vendredi à un juge d’instruction, la mère a finalement été mise en examen pour meurtre sur mineur de moins 15 ans et modification d’une scène de crime. Elle a été placée en détention.

Le mari affirme lui que l’enfant serait né d’une relation extra conjugale. Les analyses ADN ont en effet prouvées qu’il n’était pas le père. Il a donc été libéré sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + un =









Connexion