A La Une » Faits Divers » Meurtre » Violences conjugales à Jâlons : il tue son épouse à coups de balai

Meurtre



Violences conjugales à Jâlons : il tue son épouse à coups de balai

vendredi 30 août 2013 à 8 h 28 min | Une réaction

Louis Vautrain, un maçon de 50 ans, a été mis en examen ce jeudi pour avoir tué sa femme à coups de balai samedi dernier à leur domicile de Jâlons, dans la Marne.

L’homme, interpellé par les gendarmes, a reconnu les faits durant sa garde à vue.

Poursuivi pour violences volontaires par conjoint ayant entraîné la mort sans intention de la donner, il a été placé en détention provisoire.

Ce drame familial s’est déroulé samedi dernier dans un pavillon situé allée de l’Héronnière. Après la mort de son épouse, Louis Vautrain a alerté les gendarmes de Vitry. Dans un premier temps, il a affirmé qu’elle était tombée sous l’effet de l’alcool.

Mais le médecin légiste a relevé des traces de violences suspectes. L’autopsie a finalement démontré que Jasmine avait succombé après avoir été frappée à la tête. Le traumatisme crânien a en effet entraîné une hémorragie interne.

Placé en garde à vue à la brigade de recherches de Châlons, l’homme a fini par reconnaître les faits. Il dit avoir frappé sa femme à coups de manche de balai car elle l’énervait. Déféré au parquet de Reims, il a été mis en examen puis écroué.

Jasmine Vautrain était âgée de 48 ans et maman de trois enfants.







Une réaction sur “Violences conjugales à Jâlons : il tue son épouse à coups de balai”




  1. zarmagh

    Une façon comme une autre de faire le ménage !

    #7961


Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + deux =









Connexion