A La Une » Faits Divers » Prise d’otages à Portiragnes : deux femmes retenues par un forcené

Faits Divers



Prise d’otages à Portiragnes : deux femmes retenues par un forcené

jeudi 15 août 2013 à 22 h 28 min | Aucune réaction

Deux femmes ont été prises en otage par un forcené ce jeudi en fin d’après-midi au centre de Portiragnes, près de Béziers (Hérault).

L’homme retiendrait de force deux femmes à son domicile. Les gendarmes de la Brigade territoriale de Béziers sont actuellement sur place. Les raisons du forcené ne sont pour l’instant pas connues. Le GIGN est attendu dans les minutes qui viennent.

Les hommes du groupe d’intervention de la Gendarmerie devraient procéder aux premières négociations dès leur arrivée. Ils essayeront sans doute d’entrer en contact avec le ravisseur.

Vendredi 16 août – 07h30 : Les trois otages ont été libérés

L’homme, armé d’une carabine 22 long rifle, retenait sa compagne, une femme de 46 ans employée à la mairie de Portiragnes, ainsi que sa fille et son gendre. Ce sont les voisins qui ont prévenus les gendarmes.

Le GIGN est intervenu vers 0h30. La fille de la compagne du ravisseur a été libérée la première. Puis une demi-heure plus tard, c’était au tour des deux autres personnes.

Le forcené est toujours retranché chez lui ce vendredi matin  au rez-de-chaussée de son pavillon situé rue Matisse.

L’homme, complètement ivre, aurait apparemment craqué quand sa femme lui a annoncé qu’elle voulait le quitter. Le couple est pourtant marié depuis seulement trois mois.

Mise à jour – 10h15 : Le forcené interpellé

L’individu, âgé de 43 ans, s’est rendu au force de l’ordre ce matin vers 8 heures. Il a été placé en garde à vue.


Termes relatifs à cette page: , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


neuf + = seize









Connexion