A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre à Nancy : il rêve de tuer sa locataire et la jette par la fenêtre

Meurtre



Meurtre à Nancy : il rêve de tuer sa locataire et la jette par la fenêtre

jeudi 22 août 2013 à 10 h 07 min | Aucune réaction

Un chauffeur de taxi, propriétaire d’un appartement dans le quartier Boufflers à Nancy, a été mis en examen pour avoir étranglé sa locataire et l’avoir jeté par la fenêtre du 4e étage.

Jeudi 15 août au matin, Fadila Houfani, une femme de 47 ans décrite comme dépressive, a été retrouvée morte au pied d’un immeuble situé rue de la Colline, au centre-ville de Nancy. Les enquêteurs pensaient tout d’abord à un suicide.

Mais ce lundi vers 6 heures du matin, un homme de 42 ans appelle la police et prétend avoir fait un rêve étrange. Il se voit en train d’étrangler sa locataire avant de la jeter du 4e étage de son appartement. L’homme est rapidement interpellé sur son lieu de vacances à Raon-l’Etape, dans les Vosges.

Placé en garde-à-vue dans les locaux de la PJ de Nancy, Christophe Voignier, le suspect, affirme dans un premier temps avoir seulement rêvé de ce meurtre. Mais au fil des auditions, il finit par avouer son crime.

Selon ses propres déclarations, il se serait introduit par la fenêtre dans la nuit du 14 au 15 août en escaladant un échafaudage. Puis une fois dans l’appartement, une violente dispute aurait éclatée entre lui et Fadila à propos de loyers impayés.

Il aurait alors étranglé sa locataire et aurait jeté son corps par la fenêtre. L’autopsie a en effet révélée des traces de strangulation. Mais c’est la chute d’une douzaine de mètres qui semble lui avoir été fatale.

L’individu, connu des services de police pour des délits mineurs, a été déféré au parquet ce mercredi après-midi. Mis en examen pour homicide volontaire, Christophe Voignier a ensuite été placé en détention provisoire.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ huit = quatorze









Connexion