A La Une » Faits Divers » Disparition » Francisco Benitez impliqué dans une autre affaire de disparition ?

Disparition



Francisco Benitez impliqué dans une autre affaire de disparition ?

jeudi 8 août 2013 à 8 h 47 min | Aucune réaction

Les enquêteurs sont toujours à la recherche d’une piste pour tenter de retrouver Marie-Josée Benitez et sa fille Allison, les deux femmes disparues depuis le 14 juillet à Perpignan.

Francisco Benitez, le père d’Allison, avait déjà été entendu en 2004 dans une autre affaire de disparition présentant de troublantes similitudes avec celle des deux femmes. Sa voiture a été analysée par la PJ.

Les soupçons qui pesaient déjà sur Francisco Benitez ne font que se renforcer au fil de l’avancée de l’enquête. Le légionnaire, retrouvé pendu ce lundi, avait été interrogé comme témoin après la disparition de Simone de Oliveira Alves le 29 novembre 2004 à Nîmes, où il était alors affecté.

La jeune femme d’origine sud-américaine, qui était sa maîtresse de l’époque, serait partie après une dispute avec l’homme. Elle aurait récupéré quelques vêtements à son domicile puis confié ses enfants à la garde d’un proche. Elle lui aurait ensuite envoyé un texto pour dire qu’elle ne reviendrait pas. Elle n’a jamais été retrouvée depuis.

Francisco, interrogé dans le cadre de cette disparition, avait pour sa part toujours nié être la dernière personne à l’avoir vue vivante. Mais il avait confirmé s’être disputé avec Simone. Le procureur de Perpignan a estimé que cet élément pourrait donner une orientation à l’enquête, notamment « sur le fait qu’il y est pour quelque chose dans la disparition de sa fille et de son épouse ».

Malgré la forte mobilisation policière, Marie-Josée Benitez et sa fille Allison restent introuvables. Le dernier signe de vie donné par la mère de famille est un texto envoyé à l’une de ses autres filles nées d’une précédente union et annonçant leur départ pour Toulouse. Selon les déclarations du légionnaire, Marie-Jo lui aurait annoncé le 14 juillet dernier sa décision de quitter l’appartement familial avec sa fille Allison, et les deux femmes seraient parties à pied avec une valise.

Avant de se suicider, Francisco a laissé une lettre et une vidéo dans lesquelles il clame son innocence. Mais les enquêteurs n’ont pas caché leur scepticisme. Ils sont convaincus que la mère et la fille se seraient manifestées après son suicide si elles étaient libres de leurs mouvements.

Les policiers de Perpignan tentent maintenant d’en savoir plus sur les déplacements du légionnaire entre le 14 juillet, date de la disparition des deux femmes, et le 25 juillet, jour où il a déclaré leur disparition à la police. Pour cela, ils ont analysé sa voiture, et notamment son GPS. Mais ces recherches s’avèrent compliquées car le légionnaire, en charge du recrutement, se déplaçait beaucoup pour des raisons professionnelles.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


neuf + six =









Connexion