A La Une » Faits Divers » Disparition » Enfants abandonnés à Sarroux : les parents fugueurs mis en examen

Disparition



Enfants abandonnés à Sarroux : les parents fugueurs mis en examen

jeudi 29 août 2013 à 9 h 09 min | Aucune réaction

Le jeune couple de Sarroux qui avait disparu la semaine dernière après avoir abandonné leurs trois enfants, a été mis en examen ce mercredi.

Déférés au parquet de Brive-la-Gaillarde, Matthieu Chiodi et Maryline ont été mis en examen pour soustraction aux obligations parentales sans motif légitime.

Le juge a ordonné le placement des enfants.

Les parents avaient été interpellés lundi à Marseille dans le quartier de la Valentine, où ils semblaient passer des vacances tranquilles. Le père avait alors expliqué ne pas comprendre pourquoi il était recherché puisqu’il avait confié les enfants à des nourrices.

Matthieu Chiodi, un agent communal de 37 ans, et Maryline, sa compagne de 22 ans, avait mystérieusement disparu vendredi dernier en laissant leurs trois enfants derrière eux près de Sarroux, en Corrèze. La voiture avec laquelle ils avaient pris la fuite avait été retrouvée dimanche près de Mauriac, dans le Cantal.

Présenté hier au juge d’instruction, le couple a donc été mis en examen pour soustraction sans motif légitime aux obligations parentales de nature à compromettre la santé, la moralité ou l’éducation de leurs enfants.

Le père de famille, ayant visiblement des problèmes d’alcool, est également poursuivi pour abus de confiance car il a utilisé à des fins personnelles un véhicule appartenant à son employeur.

Sa compagne est mise en examen pour recel d’abus de confiance. Tous deux ont été placés sous contrôle judiciaire avec obligation de soins. Leurs trois enfants, âgés de deux mois, 2 ans et 5 ans, ont été placés provisoirement sur ordre du juge.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ huit = treize









Connexion