A La Une » Faits Divers » Suicide » Disparues de Perpignan : Francisco Benitez retrouvé pendu

Suicide



Disparues de Perpignan : Francisco Benitez retrouvé pendu

lundi 5 août 2013 à 8 h 54 min | Aucune réaction

Francisco Benitez, le père de la Jeune Allison et époux de Marie, les deux femmes disparues de Perpignan, a été retrouvé pendu ce lundi matin peu après 7 heures.

L’ancien légionnaire s’est suicidé dans un local de la caserne Joffre. Marie-Josée Benitez, 53 ans, et Allison, 19 ans, n’ont plus donné signe de vie depuis le 14 juillet. Malgré d’intenses recherches et l’appel à témoins lancé par la police, elles sont toujours introuvables.

Francisco Benitez a donc été retrouvé pendu ce matin devant le bureau du recrutement de la caserne militaire Joffre où il continuait de travailler. On ne sait pas encore s’il a laissé une lettre pour expliquer son geste. L’homme, en instance de divorce, avait contacté la police dès le 15 juillet pour signaler la disparition des deux femmes. Selon ses propos, toutes deux avaient quitté le domicile la veille après une dispute entre sa femme et lui.

Dimanche, l’ancien légionnaire s’était confié à Paris Match, expliquant être « dans l’incertitude » : « Ça fait trois semaines qu’elle est partie. Et ma fille ne serait jamais partie comme ça sans donner de nouvelles, c’est impossible […] Beaucoup de choses nous passent par la tête, mais on tient. On est à la limite d’exploser », avait-t-il expliqué.

Les disparitions de Marie-Josée et de sa fille, Allison, ont été rapidement jugées inquiétantes par les autorités. Le parquet de Perpignan a ouvert une information judiciaire. Depuis le jour de leur disparition, leurs téléphones portables ne répondent plus et leurs cartes de paiement n’ont pas été utilisées. Une valise et des effets personnels ont également disparus du domicile familial. Les recherches n’ont pour l’heure rien donné.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ six = huit









Connexion