A La Une » Faits Divers » Braquage » Dampierre-sur-Salon : un distributeur de banque attaqué à l’explosif

Braquage



Dampierre-sur-Salon : un distributeur de banque attaqué à l’explosif

mercredi 21 août 2013 à 8 h 52 min | Aucune réaction

Un distributeur de billets de la Banque Populaire a été attaqué à l’explosif la nuit précédente à Dampierre-sur-Salon, en Haute-Saône.

Le gang de braqueurs a fait sauter le distributeur automatique vers 1h30 du matin. Les trois individus cagoulés, à priori très organisés, ont utilisé un gaz encore non identifié.

Le montant du préjudice n’a pas été révélé.

C’est dans la nuit de lundi à mardi que l’attaque a eu lieu. Les malfaiteurs ont forcé l’accès du sas d’entrée de la banque puis ont placé des explosifs autour du distributeur. Après l’explosion, ils se sont emparés des caisses de billets et ont pris la fuite à bord d’un véhicule de grosse cylindrée. L’opération n’aura duré que quelques minutes.

L’explosion n’a fait aucun blessé mais a causé d’importants dégâts sur l’agence bancaire et le bureau de tabac situé juste à côté. Le plan Hibou a aussitôt été déclenché par la préfecture. Selon les premiers témoignages, les braqueurs seraient partis en direction de Combeaufontaine.

Avant l’attaque, le commando avait neutralisé la caméra de surveillance. Ils ont utilisé un gaz pour produire l’explosion puis ont ensuite projeté de la poudre bleue à l’aide d’un extincteur pour effacer toutes empreintes.

Deux braquages similaires ont déjà été commis ce week-end à Mont-sous-Vaudrey et à Chaussin, dans le Jura. Les gendarmes de la section de recherches de Besançon sont chargés de l’enquête.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ cinq = quatorze









Connexion