A La Une » Faits Divers » Meurtre » Corps brûlés à l’Isle-sur-la-Sorgue : trois personnes écrouées

Meurtre



Corps brûlés à l’Isle-sur-la-Sorgue : trois personnes écrouées

dimanche 25 août 2013 à 12 h 12 min | Aucune réaction

Trois suspects ont été mis en examen ce samedi puis placés en détention provisoire dans l’affaire du double meurtre de L’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse.

Lionel Crevoulin, le meurtrier présumé, a avoué avoir tué les deux hommes dans la nuit de mercredi à jeudi dans sa propriété de Bonnieux. Sa compagne et un de ses amis ont été écroués pour leur participation.

L’enquête sur les corps calcinés découverts jeudi matin dans une voiture en feu près de l’Isle-sur-la-Sorgue a progressé de manière spectaculaire. Quelques heures seulement après la macabre découverte, trois personnes avaient été placées en garde à vue.

L’autopsie a ensuite révélé que les deux victimes avaient été tuées par balles avant d’être brûlées. Les trois suspects ont été déférés samedi après-midi au parquet d’Avignon pour être auditionnés par le juge d’instruction en charge du dossier.

Lionel Crevoulin, un cuisinier de 41 ans, propriétaire de plusieurs appartements à Bonnieux, a reconnu être l’auteur des tirs. Des loyers impayés depuis plusieurs années par ses locataires semblent être à l’origine du drame. Il a été mis en examen pour assassinats et destruction de véhicule par incendie.

Leslie Long, la jeune compagne de Lionel, est soupçonnée d’avoir participé à effacer les traces du double meurtre commis à Bonnieux. Pour ces faits, elle est mise en examen pour recel de cadavre et modification de la scène de crime.

Enfin, Laurent Gachon, un ami du principal suspect, est poursuivi pour les mêmes faits. Il aurait accompagné le tueur jusqu’à L’Isle-sur-la-Sorgue, où les cadavres ont été brûlés dans le coffre d’une voiture.

Tous les trois ont été placés en détention provisoire le temps de l’instruction.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + = seize









Connexion