A La Une » Faits Divers » Braquage » Braquage de la bijouterie à Cambrai : trois Roms interpellés

Braquage



Braquage de la bijouterie à Cambrai : trois Roms interpellés

mardi 6 août 2013 à 9 h 53 min | Aucune réaction

Trois individus roumains, soupçonnés d’être impliqués dans le second braquage de la bijouterie Bouquignaud à Cambrai, ont été interpellés et mis en examen.

Deux hommes âgés de 20 et 24 ans, originaires de la communauté Rom, ont été appréhendés en fin de semaine dernière en région parisienne. Un troisième individu de 28 ans a été interpellé ce lundi à proximité de Bruxelles. Les deux premiers ont été mis en examen.

Ils sont soupçonnés d’être impliqués dans l’agression de Monique Bouquignaud, la bijoutière sauvagement attaquée en juin dernier dans sa boutique située rue de Cantimpré, à Cambrai. La propriétaire, veuve depuis un précédent braquage, avait été blessée lors de ce nouveau vol. Les malfaiteurs avaient pris la fuite puis abandonné leur véhicule juste après les faits.

Les policiers de l’identité judiciaire avaient effectué une centaine de prélèvements ADN dans la bijouterie, mais aussi à l’intérieur du véhicule abandonné. Ce qui a permis d’identifier quatre hommes de nationalité roumaine. Là où les recherches se sont compliquées, c’est que le plus jeune des trois individus détenait pas moins de 31 identités différentes.

Grâce à un énorme travail de la brigade de répression du grand banditisme, les deux premiers suspects ont finalement été interpellés jeudi dernier à Châtillon, dans les Hauts-de-Seine. Ils ont été déférés ce lundi au palais de justice de Douai afin d’être entendues par le juge d’instruction.

Le principal agresseur, celui de 24 ans, a été mis en examen pour tentative de meurtre précédé, accompagné ou suivi d’un crime. Il est également poursuivi pour association de malfaiteurs, vol en bande organisée avec arme et violences avec arme, commises contre une cliente du commerce.

Le deuxième individu, soupçonné d’être le chauffeur, a été mis en examen pour vol en bande organisée avec arme. Le troisième, âgé de 28 ans, doit être extradé vers la France. Une quatrième personne identifiée est activement recherchée.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + = quinze









Connexion