A La Une » Faits Divers » Meurtre » Bagarre aux fêtes de Carmaux : un homme tué à coups de couteau

Meurtre



Bagarre aux fêtes de Carmaux : un homme tué à coups de couteau

dimanche 25 août 2013 à 11 h 04 min | Aucune réaction

Franck Durand, un père de famille de 42 ans, a été violemment poignardé lors des fêtes de Saint Privat à Carmaux (Tarn).

Il a succombé à ses blessures en tentant de protéger son fils lors d’une bagarre entre un restaurateur et une bande de jeunes.

Les deux auteurs présumés du crime, Mohammed Naif et son employé, ont été placés en garde à vue.

Le drame s’est déroulé ce vendredi soir. Franck Durand et sa petite famille était venu passer la soirée au coq carmausin, un snack récemment ouvert situé avenue Jean-Jaurès, à Carmaux. Vers minuit et demi, un groupe de jeunes alcoolisés s’est installé en terrasse. Ils auraient commencé à chahuter et s’en seraient pris au restaurateur.

Agacés par leur comportement, Mohammed Naif et son employé auraient alors échangé des coups avec les jeunes. Un tabouret aurait été lancé dans la vitre de son établissement. Pendant la bagarre, le restaurateur aurait sorti un couteau de cuisine, tuant un homme de 42 ans et blessant grièvement un autre de 20 ans.

Le jeune homme blessé a été évacué vers le centre hospitalier d’Albi. Franck Durand est mort dans l’ambulance du Samu. Il s’était marié le mois dernier avec la mère se son dernier enfant, une petite fille de 6 ans. Il était également père de deux garçons de 20 ans et 11 ans.

Les huit policiers qui sont intervenus lors de la rixe ont dû appeler des renforts d’Albi. Mohammed Naif et son employé, tous deux âgés d’une trentaine d’années, sont actuellement en garde à vue. Le SRPJ de Toulouse est chargé de l’enquête afin d’éclaircir les circonstances exactes du drame.

Le maire de Carmaux, Alain Espié, en accord avec la préfecture et la police, a décidé de réduire la durée de ces fêtes jusqu’à lundi. Le dispositif policier a été renforcé.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = sept









Connexion