A La Une » Faits Divers » Meurtre » Vieille dame égorgée au Blanc-Mesnil : un voisin mis en examen

Meurtre



Vieille dame égorgée au Blanc-Mesnil : un voisin mis en examen

lundi 10 juin 2013 à 8 h 46 min | Aucune réaction

Un jeune homme de 19 ans, soupçonné d’avoir égorgé une vieille dame le week-end dernier dans son appartement de la cité Guy Môquet au Blanc-Mesnil, a été mis en examen puis écroué.

Le jeune garçon, qui habitait le même immeuble que la victime, a été interpellé jeudi dernier grâce aux caméras de vidéosurveillance. Le suspect, qui n’a rien dit durant sa garde à vue, aurait agi pour des motifs crapuleux.

La femme de 82 ans avait été retrouvée morte égorgée le lundi 3 juin dans un appartement situé au troisième étage d’un immeuble de la cité Guy Môquet. C’est la gardienne de l’immeuble qui, inquiète de ne pas réussir à joindre sa locataire par téléphone, avait alerté les pompiers.

L’autopsie a permis de mettre en évidence que la retraitée avait reçu neuf coups de couteau au niveau de la gorge et deux dans l’abdomen. L’arme du crime avait été retrouvée sur place. Le sac à main de la victime avait disparu et un retrait d’argent avait été effectué quelques jours plus tôt avec sa carte bancaire.

Trahi par son ADN

Après avoir analysé les images des caméras de vidéosurveillance, les enquêteurs de la brigade criminelle de Paris ont finalement découvert que le meurtrier présumé n’était autre qu’un voisin de la victime. Il a également été confondu par son ADN retrouvé sur un couteau abandonné sur les lieux du crime.

Déféré vendredi au parquet de Bobigny, le jeune homme a été mis en examen pour homicide volontaire aggravé et pour vol. Il devait être écroué dans la soirée.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion