A La Une » Faits Divers » Agression » Tirs de flash-ball à Villemomble : une femme perd un œil

Agression



Tirs de flash-ball à Villemomble : une femme perd un œil

jeudi 27 juin 2013 à 9 h 45 min | Aucune réaction

Une mère de famille a perdu un œil mardi soir après une opération de police qui a dégénéré dans la cité de la Sablière à Villemomble, en Seine-Saint-Denis.

La femme a été grièvement blessée par des tirs de flash-ball émanant des policiers. Transportée à l’hôpital, la victime a perdu son oeil.

L’inspection générale des services a été saisie pour faire la lumière sur cette nuit de violences.

Mardi soir vers 20 heures, une patrouille de police est intervenue dans la cité de la Sablière pour contrôler des jeunes circulant à motos et sans casque. Tous sont parvenus à s’enfuir, sauf un qui est tombé au sol dans la rue Decauville, tout près de Bondy.

Au moment d’interpeller le jeune, les policiers ont été violemment pris à partie par plusieurs individus. Le motard accidenté en a profité pour s’échapper. Les forces de l’ordre sont malgré tout parvenues à arrêter l’un des assaillants.

Le frère de ce dernier est intervenu, rejoint rapidement par une cinquantaine de personnes qui se sont massées autour des policiers. Les fonctionnaires de police ont alors fait usage de gaz lacrymogène et ont riposté à coup de flash-ball.

La mère des deux frères interpellés a reçu un projectile au visage. Conduite en urgence à l’hôpital des Quinze-Vingts à Paris, elle a perdu son oeil.

Une soixantaine de policiers ont été appelés en renfort. Trois d’entre eux ont été légèrement blessés par des jets de pierres et un véhicule a été endommagé. Plusieurs poubelles et deux voitures ont été incendiées dans des cités de Bondy et de Villemomble. Les pompiers ont également été pris à partie.

Le calme est revenu vers 1 heure du matin. Les deux frères ont été placés en garde à vue. L’inspection générale des services a été saisie.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion