A La Une » Faits Divers » Accident » Noyade à Saint-Ouen-l’Aumône : deux des enfants sont morts

Accident



Noyade à Saint-Ouen-l’Aumône : deux des enfants sont morts

dimanche 23 juin 2013 à 10 h 43 min | Aucune réaction

Deux des cinq enfants tombés dans un étang de Saint-Ouen-l’Aumône sont morts ce dimanche matin. Le pronostic vital de deux autres est toujours engagé.

Les cinq petites victimes, âgées de 4 à 10 ans, étaient tombées à l’eau samedi après-midi alors qu’elles jouaient au bord d’un plan d’eau situé près de l’hôtel Balladin dans la zone d’activités des Béthunes. Deux des enfants sont décédés ce matin à l’hôpital.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les enfants auraient échappé à la vigilance de leurs parents pour aller jouer au bord de l’eau. Un enfant serait tombé dans cette mare et les autres auraient alors tenté de lui venir en aide. Ils seraient tombés à leur tour.

A l’arrivée des pompiers, quatre d’entre eux étaient en arrêt cardio-respiratoire. Le cinquième était inconscient. Deux enfants n’ont pas survécu. Le pronostic vital de deux autres est toujours engagé, tandis qu’une fillette est maintenant hors de danger.

L’hôtel situé près de l’étang accueillait plusieurs familles au titre de l’aide sociale à l’enfance. L’enquête, confiée à la sûreté départementale du Val d’Oise, devra maintenant déterminer les circonstances exactes du drame.

Mise à jour lundi 24 juin à 18h12 : le troisième enfant est décédé ce lundi matin.

Mercredi 26 juin 2013 : le quatrième enfant, un petit garçon de 5ans, est mort ce matin.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion