A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre de Saint-André-de-Bâgé : le compagnon d’Edwige écroué

Meurtre



Meurtre de Saint-André-de-Bâgé : le compagnon d’Edwige écroué

jeudi 13 juin 2013 à 18 h 38 min | Aucune réaction

Mickael Dental, le compagnon de la femme retrouvée morte étranglée à son domicile en avril dernier à Saint-André-de-Bâgé, a été interpellé puis écroué pour meurtre.

Jusqu’à présent, il avait fourni un alibi aux enquêteurs. Mais en début de semaine, les gendarmes auraient trouvé des éléments suffisamment concordants pour procéder à son arrestation. Son frère a également été écroué. Les deux hommes auraient avoué le crime.

Edwige Perdrix, une mère de famille âgée de 29 ans, avait été retrouvée morte le lundi 1er avril au petit matin dans sa chambre, dans un pavillon de Saint-André-de-Bagé, à l’est de Macon. C’est Mickael Dental, son compagnon, qui avait alerté les secours après avoir découvert le corps en rentrant d’une soirée festive.

Les premiers examens du corps avaient révélés que la jeune femme présentait des traces de strangulations. Le parquet avait alors ouvert une information judiciaire pour homicide volontaire. La nuit du drame, des proches voisins avaient entendu des cris vers 3 heures du matin. La chambre du couple était en désordre à l’arrivée des pompiers. Mickael Dental, en état de choc, avait dû être évacué à l’hôpital.

Cet agent de sécurité, qui disait avoir un alibi, ainsi que son frère ont donc été interpellés en début de semaine. C’est l’enquête de voisinage qui aurait finalement permis de confondre les meurtriers présumés. Placés en garde à vue, ils auraient reconnus les faits. Tous deux ont été mis en examen et placés en détention provisoire.

Edwige Perdrix, mère d’une petite fille de 4 ans, était sur le point de se séparer de son compagnon. Le couple s’était déjà séparé quelque temps auparavant avant de reprendre une vie commune. Mickael Dental travaillait pour une société de gardiennage et avait quitté son poste le 1er juin dernier.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion