A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre de Nabil à Cernay : le suspect mis en examen et écroué

Meurtre



Meurtre de Nabil à Cernay : le suspect mis en examen et écroué

vendredi 14 juin 2013 à 19 h 22 min | Aucune réaction

Le père de famille de 32 ans, soupçonné d’avoir tué Nabil Boulkessob mercredi après-midi dans le quartier Bel Air à Cernay, a été mis en examen ce vendredi pour homicide volontaire.

Le parquet a requis son placement sous mandat de dépôt. Il devrait être placé en détention provisoire dans la soirée. Une marche blanche organisée par les proches de la victime a réuni près d’un millier de personnes.

Le drame s’est produit mercredi vers 16h30 au pied d’un immeuble situé rue des Commandos. Nabil Boulkessob jouait tranquillement au foot lorsqu’un individu, visiblement excédé par le bruit du ballon, est sorti de chez lui et a mortellement poignardé le jeune garçon. L’agresseur, qui était accompagné de deux de ses enfants, est ensuite rentré chez lui avant d’être interpellé.

Trois jours auparavant, le dimanche 10 juin, une première altercation avait eu lieu. Nabil jouait devant le balcon de son meurtrier présumé. Le ballon aurait tapé dans sa fenêtre. Le voisin en colère l’aurait alors insulté en brandissant un couteau. Mais Nabil, qui pratiquait la boxe, aurait assené un coup de poing au visage de cet homme.

La nuit précédant l’agression mortelle, le même voisin, à nouveau muni d’un couteau et toujours en colère, aurait poursuivi le jeune homme. Nabil avait alors cette fois déposé plainte pour tentative de meurtre. Une de ses sœurs a reproché aujourd’hui publiquement aux gendarmes de ne pas avoir pris au sérieux la menace qui pesait sur son petit frère.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, plusieurs incidents ont eu lieu dans le quartier Bel Air. La voiture du meurtrier présumé a été incendiée et les vitres de son appartement ont été brisées. Le dispositif des gendarmes a été renforcé par les hommes du Psig de Cernay.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion