A La Une » Faits Divers » Meurtre » Bagarre alcoolisée à Limoges : une femme ivre poignarde un homme

Meurtre



Bagarre alcoolisée à Limoges : une femme ivre poignarde un homme

samedi 1 juin 2013 à 9 h 03 min | Aucune réaction

Bangulla Mampasi, un homme de 54 ans originaire du Zaïre, a été tué à l’arme blanche jeudi soir dans un appartement situé au nord-ouest de Limoges, près du quartier Mas Blanc.

Une jeune mauritanienne de 21 ans, déjà condamnée pour des faits de violences, est soupçonnée d’avoir porté le coup de couteau. Elle a été interpellée sur la scène de crime puis hospitalisée en raison de ses blessures.

Le drame s’est déroulé jeudi soir dans un appartement situé allée le Greco. Ce soir-là, Bangulla Mampasi faisait la fête avec un homme de 45 ans et cette jeune femme, lorsqu’au cours d’une violente dispute, cette dernière s’est emparée d’un couteau et l’a poignardé au niveau de la jambe.

L’autre invité, témoin de la scène, a alors prévenu la police. Quand les secours sont arrivés, vers 1h30 du matin, ils ont trouvé Bangulla Mampasi inconscient et couvert de sang. Malgré les efforts des médecins pour tenter de le ranimer, il est décédé sur place.

Les deux protagonistes, qui observaient l’intervention des secours, ont été interpellés. Affichant un taux d’alcool supérieur à 2 grammes par litre de sang, ils ont été placés en cellule de dégrisement. Puis, à cause de ses blessures, probablement causées lors de l’altercation, la jeune femme a été hospitalisée. Elle a reconnu les faits et devrait être entendue par les enquêteurs dès sa sortie de l’hôpital.

Cette jeune mauritanienne, condamnée pour violences, était incarcérée à la maison d’arrêt de Poitiers. Elle avait bénéficié d’une permission de sortie et ne s’était jamais représentée à la prison. Elle était donc recherchée pour évasion.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion